Conseil

Conseil scientifique et d’orientation

Le bureau de l’association est assisté par un conseil scientifique et d’orientation dont les membres sont :
Rachid ARAR, animateur de La Table ouverte et de INTRAMUROS
Nicole BERTOLT, Cohérie Boris Vian
Gaël COTO, architecte multi-média
Maurice CULOT, architecte, président des Archives d’Architecture Moderne,
auteur de La Goutte d’Or. Faubourg de Paris (Hazan et AAM, 1988)
Marie-Jeanne DUMONT, architecte et historienne, auteur de Le Logement social à Paris 1850-1930 (1991), ancienne secrétaire de la Commission du Vieux Paris (2007-2011)
Pierre HOUSIEAUX, président de l’Association pour la Sauvegarde et la Mise en valeur du Paris Historique
Pierre-Alexis HULIN, urbaniste
Olivier RUSSBACH, ancien avocat aux barreaux de Neuchâtel et de Genève*, fellow du Centre pour les Affaires internationales de Harvard, étude et conseil en nomologie, président de Cavé Goutte d’Or
Florent TESNIER, historien

Le conseil scientifique et d’orientation est indépendant de l’association. Ses membres ne sont pas engagés par l’association et, à l’exception de son président, ne l’engagent pas.

Sauf lorsqu’ils sont signés, les articles du blog sont le fruit d’un travail de réflexion et de recherche commun.
Responsable de la publication : Olivier RUSSBACH.
Blogmaster et documentaliste : Bertram BERNATH.

Contact : cavegouttedor@gmail.com

*Pour mémoire, le blog a dû préciser ces titres dans un billet du 11 novembre 2013 rendu nécessaire par un mail officiel de l’adjoint à l’Urbanisme du 18e arrondissement de Paris écrivant que le président de Cavé Goutte d’Or se serait « présenté sur différents sites comme avocat, ce que ne reconnaît pas l’ordre des avocats ». S’il se trouve, en effet, que le président de Cavé Goutte d’Or (peu enclin, mais contraint ici à cette publicité) est un ancien avocat de barreaux suisses qu’il a quittés il y a plusieurs années pour se consacrer à un travail universitaire en nomologie et communication juridique, il se trouve aussi que, pour des raisons de compétences territoriales et nationales, le titre d’avocat qui est le sien depuis 1976 et qu’il n’utilise actuellement pas professionnellement n’a pas à lui être reconnu par l’ordre des avocats de Paris, – qui néanmoins le lui reconnaît. Fort de ces précisions, l’adjoint au maire a bien voulu écrire ensuite qu’il « regrettait » son mail : « Vous avez raison de mettre en question mon manque de distance et mon mélange des genres ». Dont acte.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.