Newsletter

La newsletter de mai 2020

Revoyure:
Le 28 juin si tout va bien

En page accueil, Cavé Goutte d’Or décline, sous forme de fiches techniques mises à jour et de retours sur les billets traitant du sujet, les 5 chantiers que l’association souhaite transmettre durant les 5 semaines qui doivent aboutir à la conclusion des Municipales 2020.

> Création  de deux ELP (« Espaces libres protégés ») aux deux extrémités de la rue Polonceau (ici).
> Protection patrimoniale de la Goutte d’Or Sud (ici).
> Préemption des locaux Drouot de la rue Doudeauville (ici).
> Parrainage d’immeubles, de paysages urbains et d’environnement à sauver (ici).
Retour sur le 1 rue de la Charbonnière, le 39 rue Myrha, les 26-30 rue Cavé ; le projet « Des couleurs éclatantes pour la Goutte d’Or et la Chapelle » (ici pour mémoire) ;  la protection des abords de l’église Saint Bernard monument historique et le soutien de Cavé Goutte d’Or à la réfection du mur sud de la Bibliothèque Goutte d’Or (ici) ; la plaque commémorative de Louise Michel au 36 rue Polonceau et la végétalisation de la rue par L’Univert en face (ici) ;
> Sortie de la Politique de la ville (2014 déjà, pour mémoire).

Dans son billet du 27 mai 2020, Cavé Goutte d’Or prend également date pour les prochaines étapes des deux recours déposés l’hiver dernier contre les projets de la Ville et Pariseine sur le secteur Boris Vian/Polonceau/Goutte d’Or (ici).

Les billets de la Saint Boris

> Exercice de ’pataphysique intemporel.
> Gradation de popularité en zone prioritaire : Éric Lejoindre distingue ce qu’il appelle « les élèves de catégorie populaire » et « les élèves de catégorie un peu moins populaire » (à la Une de notre page Humeur).
> Les Jules du Préfet de Police : Clic et déclic sur les blocages et déblocages des comptes Twitter de la garde rapprochée du Paris Nord Est (à la Une de notre page Vie du quartier). Un billet déjà qualifié d’« étude intéressante » par le leader du marché de l’auto-exaltation (populaire of course) conduisant à la twittosphrénie qui sévit actuellement dans les zones de sécurités prioritaires du nord-est parisien.

Les billets d’avril

> Hommage à Pierre Housieaux, président du Paris Historique.
> Le 1 rue Stephenson déconfiné par Clouzot : Dans « La Vérité » (1960), Clouzot filmait déjà le célèbre carrefour des rues Stephenson, Jessaint et Tombouctou. Dans ce chef d’œuvre passé sur Arte en plein confinement, Clouzot situe le 1 rue Stephenson « dans un quartier un peu excentrique peut-être, mais sain et aéré ». Son décryptage par Cavé Goutte d’Or dans une version sous-titrée en anglais permet d’entendre l’expression dans son contexte, de comprendre que Brigitte Bardot trouvait le quartier trop éloigné de Saint Germain des Prés, de voir Marie-José Nat faire ses courses au Rani Chrono du 2 rue Stephenson, Sami Frey en vélib’ se frayer un chemin entre Colorine et Les Mah’Boules, et de se remémorer les séquences plus récentes du même carrefour qu’on voit aussi, notamment, dans « Mesrine, l’instinct de mort » de Jean-François Richet (2008), « Les Bien-Aimés » de Christophe Honoré (2011), « L’Amour est une fête » de Cédric Anger (2018), « Deux moi » de Cédric Klapisch (2019). Le billet rappelle aussi le projet de réhabilitation du 1 rue Stephenson/12 rue de Jessaint par Paris Habitat.

Les billets d’avant
(juste avant le 1er tour)

> 14 mars : Les réponses des candidats au questionnaire de L’Atelier urbain de la Goutte d’Or.
> 12 mars : L’audition ‘‘emblématique’’ du maire du 18e dans le décor des Libraires associés, incluant un arrêt sur le débat des candidats organisés le 29 février 2020 au Chien de la Lune par l’Union des Commerçants de la Chapelle Goutte d’Or.
> 11 mars : Enchères électorales. Les candidats PS/PC misent en catimini sur la préemption des locaux de Drouot-Montmartre.

Suivre le blog au quotidien (abonnement gratuit en page accueil).

***

La Newsletter du 14/10 au 14/12/19

D’un COSUI à l’autre :
nos billets depuis le dernier comité de suivi

27/10 Les réseaux sociaux en premier et dernier ressort de la contestation des décisions d’urbanisme ?

31/10 L’Atelier urbain de la Goutte d’Or dépose ses « Notes et esquisses en vue d’une étude alternative au projet de requalification du secteur Boris Vian/Polonceau/Goutte d’Or »

04/11 Les conclusions du Commissaire enquêteur devant les élus de Paris (1. Les actes préparatoires)

11/11 Les conclusions du Commissaire enquêteur devant les élus de Paris (2. L’entreprise de détournement des conclusions et de la concertation)

25/11 Les conclusions du Commissaire enquêteur devant les élus de Paris (3.  Vers la levée des réserves au CA 18 ?)

01/12 Les conclusions du Commissaire enquêteur devant les élus de Paris (4. Les Verts s’abstiennent de préserver leur vœu / 5. La froide colère d’Éric Lejoindre qui croit avoir entendu  Boris Vian)

Les Intermèdes

12/11 Le soutien du Conseil citoyen de Paris 18 à L’Atelier urbain de la Goutte d’Or et au Manifeste demandant un moratoire sur les grands travaux d’urbanisme

21/11 Le complément de L’Atelier 26 à son projet et les commentaires de la Goutte verte aux Notes et esquisses de L’Atelier urbain : L’esplanade Boris Vian se dessine au pluriel

26/11 La visite du 360 Paris Music Factory, top reportage photographique de le roof top de la Goutte d’Or

Les billets du jour

04/12 La Goutte d’Or parmi les « quartiers mal fichus » à réparer (la convention NPNRU inclut le projet de l’îlot Boris Vian) : À qui profite l’îlot trésor ?

04/12 Ce soir, un comité de suivi fermé sur lui-même ? Cavé Goutte d’Or et ASA-PNE ont demandé à la Mairie du 18e la communication des réponses au questionnaire qui a pu être soumis aux associations et/ou habitants consultés en marge du comité de suivi et tout autre élément susceptible d’établir les adhésions majoritaires au projet de la Ville, telles qu’elles ont été évoquées aux Conseils d’arrondissement des 4 et 25 novembre 2019

4-14 décembre :
Les 10 jours qui viennent

Google map via @MarcadetParis18.

4 décembre : La Maison des médias libres au 70 boulevard Barbès « Le dossier est jugé suffisamment avancé à l’Hôtel de Ville pour qu’il soit soumis dans son principe au vote du conseil municipal qui se tiendra à partir du lundi 9 décembre », explique Le Monde cité par Action Barbès qui relaie l’information et salue « une excellente nouvelle pour le secteur Château Rouge-Marcadet Poissonniers si ce projet se concrétise ». Nous partageons cette analyse et le texte de la délibération 2019 DU 271 soumis au vote du conseil de la semaine prochaine (cf. le compte tweeter d’Action Barbès du 3 décembre 2019 et le Monde du 4 décembre 2019 [Le Monde a toujours eu un jour de retard !], l’exposé des motifs de la délibération).

4 décembre : Secteur Boris Vian/Polonceau/Goutte d’Or Un comité de suivi fermé sur lui-même ?, école de la rue Cavé, 11 rue Cavé.

5 décembre : « Manifestoyez ! »  On reconnait la patte de Lilium dans ce slogan qui prend le contre-pied de la géographe Marie Chabrol (« Ce qui attire aussi les nouveaux habitants est que le quartier n’est pas enclavé et même très bien desservi. Il y a au moins trois lignes de métro, les gares du Nord et de l’Est toute proches et de nombreuses lignes de bus qui permettent d’en sortir » ici) et propose de faire découvrir les richesses du quartier à ses habitants au cours d’un slow shopping local à l’occasion des grèves qui pourraient les confiner dans le quartier. Nous y verrons aussi un clin d’œil possible au Manifeste de L’Atelier urbain de la Goutte d’Or, du type : « Oyez, oyez, le Manifeste, oyez ! ». Le Manifeste demandant à la Ville de Paris de faire une pause dans ses aménagements urbains de la Goutte d’Or a été posté sur le blog de Cavé Goutte d’Or ici, sur celui d’ASA-PNE ici et sur celui du Conseil citoyen de Paris 18 ici, et relayé sur le compte facebook de la Goutte verte ici. Il est toujours ouvert à la signature. Comme le mouvement du 5 décembre peut-être, la Manifestoyons de Lilium & Co joue les prolongations pour en tout cas trois jours, du 5 au 7 décembre (voir l’évènement sur le compte facebook de Lilium).

6 décembre : Saint Nicolas live au Chien de la Lune Concert des Woods Trinidad Legend. Cavé Goutte d’Or avait salué le groupe lors de son précédent passage au Chien de la Lune le 4 juillet dernier. Inoubliable soirée d’Independence Day commencée à la Goutte rouge autour de la maquette de l’Atelier 26 sur l’îlot Boris Vian/Polonceau/Goutte d’Or (voir notre palimpseste du lendemain). Le sujet urbain reste d’actualité, le groupe de calypso jazz reste fidèle et le Chien de la Lune est toujours au 22 rue de Jessaint.

7 décembre : ZiCaDaBra live itou à la Goutte rouge évènement sur le compte facebook de La Goutte rouge, 19 rue Polonceau.

7-8 décembre Noël 1 : Marché de Noël de la rue Polonceau (aux 26 chaises, 49 rue Polonceau).

7-8 (+14-15) Noël 2 : Expo de Noël des artistes des Portes d’Or (à l’atelier lumineux de Pascal Bruno, 11 rue Richomme).

9-11 décembre : Conseil de Paris Entre la Maison des Médias libres, le renouvellement de la convention pluriannuelle de l’ANRU, la levée des réserves du commissaire enquêteur sur la privatisation de la Boris Vian,… du sapin sur la planche.

10 décembre : Coopératives d’habitat @coopmune organise une soirée débat sur les coopératives d’habitat (suivre l’évènement via le compte tweeter de @coopmune).

11 décembre : Espace public Dans le cadre de la Semaine parisienne de lutte contre les discriminations qui a pour thème « l’espace public », tables rondes-débats organisés par l’association SOS Casamance à la Bibliothèque de la Goutte d’Or (2-4 rue Fleury).

11 décembre : Démocratie locale Réunion inter associative sur le thème de la démocratie locale avec la participation du CAC-collectif des associations citoyennes et de À nous la démocratie ! organisée par FNE-Paris (2 rue du Dessous-des-Berges, 75013).

12 décembre : L’Atelier urbain Débat public organisé par L’Atelier urbain de la Goutte d’Or à La Manufacture de la Goutte d’Or (8 rue Myrha)

14 décembre : Les 20 ans de la Bibliothèque Goutte d’Or Anniv’ à tous les étages.