J comme le jour

Lumières sur les hauts de la rue Boris Vian

  • À quelques heures de la Saint Boris, la Ville de Paris confirme qu’aucun projet de requalification du secteur Boris Vian/Arcades Goutte d’Or n’est encore validé : « Les délibérations à venir seront publiques comme toutes délibérations et les éléments relatifs aux autorisations d’urbanisme seront consultables dans les conditions légales habituelles », écrit à Cavé Goutte d’Or le Cabinet de la maire de Paris le 30 avril 2019.
  • Le COSUI du 20 mai 2019 s’ouvre donc bien le 2 mai 2019, à l’invitation du quartier qui, pour la 8e année consécutive, accompagne la Cohérie Boris Vian sur les lieux de la requalification à venir.

Vue du drone de Cavé Goutte d’Or sur les toits du Gymnase de la rue Boris Vian (avril 2019).

Une lecture rapide de l’invitation au COSUI (N.B. le COSUI serait au « Comité de suivi » ce que le COPIL serait au « Comité de pilotage »), COSUI qui se tiendrait le 20 mai prochain, pouvait donner le sentiment que tout était plié. Un « comité de suivi » de l’opération tant attendue de rénovation du secteur Boris Vian / Arcades Goutte d’Or serait en effet institué pour ne discuter que de la mise en œuvre d’un projet qui serait déjà « validé » et déjà « en cours de réalisation ».

La Saint Boris
droite dans ses bottes

Le « passage Boris Vian » prend des chemins de traverses en hauteurs (vue du drone de Cavé Goutte d’Or, avril 2019).

Il n’en est rien. Sur le texte de l’invitation du 24 avril 2019 (invitation elle-même bien tardive, et pourtant manifestement précipitée par le maintien de l’évènement du 2 mai que la Ville voulait voir reporter car « la maîtrise d’œuvre  n’est pas prête », disait-elle le 9 avril dernier), on lit en réalité que ce qui aurait été « validé » (terme sans assise juridique) serait « le projet de requalification présenté dans ses grandes lignes opérationnelles le 13 décembre 2018 en Mairie du 18e », c’est-à-dire les ‘slides’ du ‘powerpoint’ doublés d’un prospectus distribué lors d’une réunion publique fourre-tout dont nous avons déjà dit qu’elle abordait tant de sujets variés, ce fameux 13 décembre 2018, qu’elle en concurrençait carrément l’arbre de Noël du maire.

Aucune décision (terme juridique dont on cherche vainement la trace) ne pouvait naître de ce dépliant dont les copilotes du COSUI eux-mêmes posent d’ailleurs qu’il ne présentait que les grandes lignes du projet. Et depuis, aucune délibération du Conseil municipal (de Paris et/ou d’arrondissement) n’est venue asseoir politiquement le projet, aucune ébauche de plans et de notice n’est présentée à l’appui d’une demande de permis de construire.

Hublot sur les toits de l’Hôtel de Ville (photo CGO 9 avril 2019).

Cela vient d’être confirmé par le Cabinet de la maire de Paris qui, devant la terminologie ambigüe du COSUI, s’était vu sollicité de produire les éléments suivants :

  • Notice de présentation et plans du projet de requalification qui aurait été « présenté dans ses grandes lignes opérationnelles le 13 décembre 2018 en Mairie du 18e », tel qu’il est indiqué dans le document intitulé « Mise en place d’un comité de suivi (COSUI) » diffusé le 24 avril 2019 par la Mairie du 18e (Document diffusé le 24 avril 2019 en prévision de la réunion du 20 mai 2019).
  • Décision de validation du projet de requalification qui aurait été « présenté dans ses grandes lignes opérationnelles le 13 décembre 2018 en Mairie du 18e » (Document diffusé le 24 avril 2019 en prévision de la réunion du 20 mai 2019).
  • Texte du projet de délibération qui sera soumis au vote du Conseil d’arrondissement et du Conseil de Paris sur le projet de rénovation et tous documents préparatoires.
  • Projets de demandes de permis de construire, déclarations préalables de travaux ou toutes autres demandes d’autorisation d’urbanisme, notamment : plans, esquisses, notices architecturales et de présentation.

Ces quatre pièces s’ajoutaient à la liste des documents dont Cavé Goutte d’Or avait demandé la production par courrier du 19 avril 2019, qui lui-même faisait suite à  l’entretien de l’association avec le Cabinet de la maire de Paris à l’Hôtel de  Ville, le 9  avril 2019, avant même donc que le COSUI ne montre officiellement le bout de son nez (la liste des pièces demandées).

Et le Cabinet de la maire de Paris de confirmer, le 30 avril, à l’aube du Grand Pont, que ces pièces n’existaient pas encore, indiquant à Cavé Goutte d’Or que les décisions, délibérations et autorisations d’urbanisme demeuraient « à venir » :

  • « Parmi votre liste, nous allons regarder ce qui est diffusable. J’indique d’ores et déjà que les délibérations à venir seront publiques comme toutes délibérations et que les éléments relatifs aux autorisations d’urbanisme seront consultables dans les conditions légales habituelles. Vous serez informés du calendrier relatif à ces étapes opérationnelles à venir lors des comités de suivi qui se mettent en place à compter du 20 mai prochain » (mail de Marion Picard, Conseillère Urbanisme, Aménagement et Renouvellement Urbain au Cabinet de la Maire de Paris, 30 avril 2019).

« (…) lors des comités de suivi (…) » ? Il y en aurait donc plusieurs ? Comme il y a déjà plusieurs associations Cavé Goutte d’Or à la Mairie de Paris (voir les délicieux pluriels de Véronique Levieux, alors adjointe de la Maire de Paris, chargée du Patrimoine).

Cet article, publié dans Articles, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.