Le prochain 2 mai

Où vas-tu Boris ?

Crédit Google. Trait très rouge ajouté = rue Boris Vian.

  • L’un des secteurs les plus gravement touchés de la capitale (touchés par quoi?) semble se demander où il va sur ce cliché ©GAFA™ qui ne retient qu’une boutique bien connue de la rue Affre pour poser la question.
  • En prévision de la prochaine Saint Boris, ce 2 mai 2019, et du Comité de suivi qui sera mis en place par la Mairie dans la foulée, Cavé Goutte d’Or invite les habitants du quartier à repenser le secteur Polonceau/Boris Vian/Arcades Goutte d’Or et à rencontrer autour d’un verre, de plans et de quelques notes de musique, celles et ceux qui l’ont construit, laissé construire, habité, occupé, traversé, pensé déjà et repensé encore.

2 mai 2019 :
Le TEP Goutte d’Or fait encore le pont

Vue du drone de Cavé Goutte d’Or volant au-dessus de la rue Boris Vian (avril 2019).

Sans omettre aucune partie du Nord-Est parisien actuellement en grande difficulté urbaine, l’un des secteurs les plus gravement touchés par les méfaits de l’Urbanisme parisien qui l’a tant saccagé durant les quarante dernières années qu’il faut aujourd’hui une nouvelle intervention de l’ANRU et un plan d’action de la Mairie de Paris pour réparer les quartiers dits populaires, ce secteur touché mais pas coulé s’étend de Barbès à La Chapelle, de La Chapelle à Marx Dormoy et Marcadet, englobant Pajol, Château Rouge, Dejean-Poissonniers , la Goutte d’Or et, donc, la rue Boris Vian, au coeur du quartier démoli dans les années 1980 au nom de sa réhabilitation.

En tirant vers le bas (c’est une image) le bout de quartier représenté sur la photo d’ouverture ci-dessus, on trouve ainsi les oasis de verdure de « la Chapelle » (pas la Porte mais la place et sa station de métro), la chapelle aujourd’hui  proie des plus petits trafics et grandes spéculations, les vendeurs de lacets à la sauvette étant utilisés au grand jour par les marchands de biens, marchands de mal, pour faire flamber la rue et le m² des fonds de commerce, faire partir commerçants, artisans, cafetiers, épiciers et habitants et installer leurs pieds d’immeubles à bas coûts.

Prenant exemple sur l’autre Emmanuel de la politique française, actuellement à l’Élysée, le premier adjoint de la maire de Paris, Emmanuel Grégoire, chargé d’un plan de sauvetage des quartiers du Nord-Est parisien, aurait déclaré :

  • « Nous rebâtirons la Goutte d’Or et la Chapelle, Marx-Dormoy et Marcadet en cinq ans. Nous sommes une ville de bâtisseurs, tout sera prêt pour les Jeux Olympiques. D’ailleurs La Chapelle et la Goutte d’Or, Marcadet et Marx-Dormoy sont sur le chemin », – sur le chemin des Jeux Olympiques (de l’athlétisme et des cérémonies notamment).

En attendant

D’ici là, le quartier suit sa promenade urbaine de Barbès à Stalingrad, ses oasis urbaines sur la place de la Chapelle, ses coquelicots sous le métro, ses stores à l’ombre et autres écrans de couleurs concoctés par les décorateurs de « Embellir Paris », son comptoir du marché au désormais Grand Carrefour formé par le boulevard de la Chapelle avec les rues de Maubeuge et Tombouctou, ses jardins potagers, partagés et participatifs, sa concertation Gare du Nord 2024, … et sa rue Boris Vian, donc, jusqu’ici au cœur d’un projet de requalification urbaine sans réelle concertation, sans plans, sans rapports et conclusions, à peine doté d’un copil (pour « comité de pilotage ») qui tweet sans inviter ni la Cohérie Boris Vian ni aucune des associations les plus engagées dans le processus de rénovation qu’elles ont pourtant contribué à mettre et maintenir à l’agenda de la Ville de Paris.

Nos lecteurs se souviennent de la précédente Saint Boris, qui devait être la dernière : le 2 mai 2018, la Cohérie Boris Vian informait en effet le Conseil de Paris du retrait de l’autorisation donnée en 1992 d’appeler du nom de Boris Vian la rue qui deviendrait le méchant goulet étriqué conduisant de la rue Polonceau au croisement des rues de Chartres et de la Charbonnière ; le même jour, la rue Boris Vian devenait symboliquement « rue Anne Hidalgo ». Le 10 février 2019, l’angle des rues Anne Hidalgo et de la Goutte d’Or était victime d’un incendie révélateur des désordres accumulés sur le secteur.

Cette année, la Saint Boris sera notamment l’occasion de saluer la création prochaine, tardive mais prochaine, d’un comité de suivi qui sera réuni par la municipalité le 20 mai 2019 pour tenter de répondre à l’annonce faite il y a près d’un an par Madame Hidalgo à la Cohérie Boris Vian, consistant à « mettre en place dans les meilleurs délais une instance de dialogue pour faciliter le partage d’information et permettre une meilleure appropriation du projet ».

Regrettant, d’une part, qu’il n’ait pas été possible de créer ce comité de suivi dès son annonce en juin 2018, et en tous les cas avant ou pour le 2 mai 2019, d’autre part de voir que la municipalité voudrait aujourd’hui en limiter le champ d’action à discuter la mise en œuvre d’un projet qui aurait déjà été « validé », validation dont la réalité et les conditions sont interrogées par l’association, Cavé Goutte d’Or souhaite néanmoins aborder cette phase de concertation en confiance et, dans cette perspective, a demandé la remise de documents qui paraissent indispensables à la bonne conduite du travail à venir.

Une présentation des derniers éléments connus du projet de requalification urbaine aura ainsi lieu au Gymnase et sur le TEP Goutte d’Or, rue Boris Vian, le 2 mai 2019 de 18 à 21 heures (lire l’invitation).

Lettre de Cavé Goutte d’Or à Anne Hidalgo du 31 mars 2019 ;
Lettre de Cavé Goutte d’Or à Marion Picard et Michel Neyreneuf du 19 avril 2019 ;
Liste des documents demandés le 19 avril (mise à jour le 29 avril 2019).

La Goutte d’Or élargit le Nord-Est parisien (calicot sur les grilles du square Léon, avril 2019).

Cet article, publié dans Articles, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.