Nature en ville

FNE fidèle au Dix-huitième Est

  • Après avoir salué l’Échomusée de la Goutte d’Or le 19 décembre 2017 et donné son nom à Paris Nature Environnement le 30 janvier 2018 au Bar commun, la fédération parisienne des associations de protection de la nature et de l’environnement organise avec l’association A.R.B.R.E.S un débat à la Maison verte de la rue Marcadet, suivi d’une balade urbaine à Montmartre.

Comme le rappelle son impressionnant bilan d’activité de janvier à septembre 2018, l’association France Nature Environnement-Paris (anciennement dénommée Paris Nature Environnement) a annoncé son union avec la célèbre fédération française des associations de protection de la nature et de l’environnement à l’Échomusée le 19 décembre 2017, à l’occasion de la traditionnelle Saint Urbain de Cavé Goutte d’Or.

Le Tout-Paris des associations de défense de l’environnement se pressait ce soir-là au cœur de la Goutte d’Or qui n’était pas peu fière d’un tel honneur. Ne pouvait-on lire, dès le lendemain, sous la plume d’un de ses plus actifs chroniqueurs :

  • « À l’occasion de la Saint Urbain, une petite association de notre quartier organisait un pot auquel participaient les représentants d’une douzaine d’associations parisiennes de défense de l’environnement et du patrimoine, dont des ‘poids lourds’ comme France Nature Environnement » (lire ici et notre billet du 30 décembre 2017).

Quelques semaines plus tard, Paris Nature Environnement prenait officiellement le nom de France Nature Environnement-Paris lors d’une assemblée générale suivie d’une riche séance de travail dans les locaux du café associatif Le Bar commun, au 135 rue des Poissonniers.

Après un séminaire tout aussi riche autour de l’architecte voyer honoraire de la Ville de Paris Bernard Landau sur le thème du PLU à la dérive, le 18 juin au siège de FNE-Paris dans le 13e arrondissement, le débat à la Maison verte et la balade urbaine à Montmartre de ce samedi 29 septembre ramènent donc FNE-Paris dans le Nord-Est de la capitale.

Les lecteurs attentifs du blog auront d’ailleurs observé que les liens de FNE-Paris avec l’Est du 18e arrondissement ne s’arrêtent pas aux hauts-lieux associatifs que sont l’Échomusée, le Bar commun, la Maison verte : le fondateur et président d’ASA-PNE, association phare du mouvement de concertation urbaine des dix dernières années pour le suivi et l’aménagement de Paris Nord-Est, est en effet aussi le vice-président de la section parisienne de France Nature Environnement. Cavé Goutte d’Or est également membre de FNE-Paris depuis l’origine de cette fédération et tente de rattacher ses propres études et actions à celles des associations partenaires.

Dans un récent billet sur « l’urnanisme »*, le blog a signalé une tribune cosignée par la présidente de FNE-Paris, parue dans Les Échos du 18 septembre 2018 :

* Si, dans les colonnes du Monde, le mot « urnanisme » pour qualifier l’urbanisme si peu voué au nanisme de la Mairie de Paris était sans doute un lapsus que nous avons tenté de décortiquer dans notre billet du 20 septembre 2018, le mot « échologie » dans le titre de notre billet du 30 décembre 2017 n’en est pas un : lire l’article qui cite le gardien de l’Échomusée pour suggérer que, si l’on écrivait échologie avec un h comme dans échomusée, le combat pour l’environnement entrerait dans une ère nouvelle, l’écho faisant appel au résonnement, aux vibrations, à la répercussion.

Publicités
Cet article, publié dans Articles, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s