49 rue Marx-Dormoy

Gassama annonce à Macron ses mesures pour les quartiers populaires

  • Le 24 mai au soir, des habitants du quartier de La Chapelle réunissaient au 38 rue Marx-Dormoy quelques associations actives dans la lutte contre la rupture d’égalité devant la loi, telle qu’elle est institutionnalisée dans le secteur, pour savoir comment attirer l’attention des autorités et des médias sur les quartiers maltraités qu’on appelle populaires.
  • Moins de 48 heures plus tard, avec le soutien efficace et courageux de Mamoudou Gassama qui intervenait presque en face, au 49 rue Marx-Dormoy, le quartier était hissé à la Une des médias et des agendas de l’Hôtel de Ville et de l’Elysée.

Au 49 rue Marx-Dormoy, samedi 26 mai, 20 heures (capture d’écran).

L’Union des Commerçants de La Chapelle-Goutte d’Or, les associations Paris Goutte d’Or, Action Barbès, La Vie Dejean, Cavé Goutte d’Or partageaient leurs expériences militantes, jeudi dernier autour d’un verre au Bistrot Le 38 (pour 38 rue Marx-Dormoy) et jetaient les bases d’un travail fédérés pour la défense des « quartiers maltraités », comme les appelle Le 18e du mois à la Une de son numéro de mai actuellement en vente.

Évoquant la longue procédure toujours en cours de l’association La Vie Dejean sur le Marché Dejean (procédure dans laquelle la Ville et la Préfecture ont été condamnées pour rupture d’égalité au détriment du quartier de Château Rouge), les coups de Paris-Goutte d’Or contre les marchands de cigarettes de Barbès, les réunions d’Action Barbès sur la ZSP les ZSP puisque les zones de sécurité prioritaires se multiplient sur le flanc Est de Montmartre, les récentes pétitions d’habitants et de commerçants mobilisés le 27 mars 2018 sur la « placette Polonceau », le travail de Cavé Goutte d’Or sur l’urbanisme dégradant et dégradé du 18e Est (dont le récent succès médiatique de l’opération rue Boris Vian devenue « rue Anne Hidalgo » le 2 mai dernier et pendant 72 heures), les convives réfléchissaient à valoriser les richesses culturelles du secteur. Avec deux monuments historiques à ses deux extrémités – le théâtre des Bouffes du Nord au début de la rue Marx-Dormoy, le marché de l’Olive à la fin -, la fête de Ganesh qui s’y déroule chaque année fin août-début septembre ou le souvenir de Paul Éluard (l’écrivain vécut avec Gala au 3 rue Ordener et avec Nusch au 35 rue Marx-Dormoy), il devrait y avoir matière à une belle occupation de l’espace public à la rentrée de septembre (à peine finis les ponts de mai que déjà se profile « la rentrée » !) : pourquoi pas à l’occasion des Journées européennes du patrimoine des 15 et 16 septembre 2018, dont le thème sera cette année : « L’art du partage » ?

La vidéo de l’acte de bravoure de Mamoudou Gassama avait été partagée plus de huit millions de fois au moment où nous postions ce billet. Il était alors reçu par le président de la République qui venait justement d’annoncer « des mesures pour les quartiers populaires ». La médaille de Paris se profilait selon Ian Brossat, adjoint à la maire de Paris chargé du logement.

Cet article, publié dans Articles, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.