J-40

L’état sans nom d’une rue qui le sera peut-être bientôt

  • Au 22 mars 2018, Anne Hidalgo n’avait toujours pas répondu à la Cohérie Boris Vian sur la requalification du secteur des Arcades de la Goutte d’Or englobant la rue Boris Vian.
  • Rue et Cohérie Boris Vian sont ainsi entrées dans la quarantaine de jours qui les sépare du 2 mai 2018, dernière Saint Boris annoncée.

Le point de départ de l’équipe AAFeraru (présentation publique des 6 et 8 octobre 2015).

On se souvient que, dans le texte de la pétition qui circule actuellement sur les quartiers de La Goutte d’Or, La Chapelle, Barbès et Marx-Dormoy, sont évoquées les « erreurs historiques » de l’opération de réhabilitation de la Goutte d’Or sud (la pétition en ligne ; notre billet du 2 février 2018).

La Une de 18 ensemble (avril 2011).

Sans aller jusqu’à parler d’erreurs historiques pour ce qu’il a longtemps salué comme « la métamorphose » de son quartier alors qu’il en détruisait l’âme, Daniel Vaillant avait lui-même parlé d’un secteur qui avait « très mal vieilli ». C’est ce qu’avait en effet reconnu  l’ancien maire du 18e dans un courrier à la Cohérie Boris Vian du 6 décembre 2013 en réponse à une lettre que la Cohérie avait écrite à Bertand Delanoë le 28 novembre 2012.

Depuis, la famille de Boris Vian a instauré deux rendez-vous annuels sur place, les 2 mai (Saint Boris) et 30 novembre (date anniversaire de l’arrêté municipal donnant le nom de Boris Vian à la rue) à l’occasion desquels elle rappelle sa demande que le secteur soit requalifié et entretenu. Cela sans succès réel, sans engagement concret.

Son avant-dernière tentative, dirigée le 2 mai 2016 vers Éric Lejoindre, successeur de Daniel Vaillant, avait entrainé – tardivement, le 22 novembre 2016 – une présentation des travaux de l’équipe AAFeraru au Centre Fleury Goutte d’Or Barbara. À cette occasion, la Mairie de Paris avait annoncé un projet qui serait mis sur les rails dès janvier 2017 et livré avant la fin de la mandature, soit avant mai 2020.

> Les projets de l’équipe AAFeraru présentés les 6 et 8 octobre 2015 en présence de Nicole Bertolt, de la Cohérie Boris Vian, et d’Agnès Fourment-Beau, architecte responsable du projet à la Mairie de Paris.
> La réunion du 26 novembre 2016 à la salle Barbara.
> La nouvelle présentation du projet sur le TEP le 2 mai 2017.

Les scénarios présentés par l’équipe AAFeraru sous l’égide de Colombe Brossel et Éric Lejoindre le 22 novembre 2016 à la Salle Barbara.

Un an plus tard, le 30 novembre 2017, devant l’absence de toute concrétisation du projet sur le terrain, devant même ce qui peut apparaitre comme son abandon discret derrière une palissade présentée comme un projet féministe (lire notre page Humeur), la Cohérie Boris Vian a informé la maire de Paris qu’elle retirerait l’autorisation d’utiliser le nom de l’écrivain et musicien si, au prochain 2 mai, elle n’avait pas reçu « la garantie expresse et ferme (du travail à venir), avec un calendrier précis et définitif des projets autorisés et commandés en vue de la requalification de la rue Boris Vian » (lire ici).

« En temps et en heure »

Sa demande a été relayée par les signataires de la pétition en faveur d’une solution durable pour la sécurité et la salubrité du quartier. Ainsi, le 6 mars 2018, alors que la Cohérie Boris Vian restait sans réponse de Madame Hidalgo, son adjointe Colombe Brossel rassurait les pétitionnaires qui avaient eux aussi « évoqué le projet de requalification des arcades de la rue de la Goutte d’Or et des escaliers de la rue Boris Vian, dont la livraison est prévue en mai 2020, en demandant à être non seulement informés, mais également concertés sur le projet (…) ». Selon elle, « le projet suivait les étapes classiques avec un passage prévu devant l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) en juin ; il serait livré en temps et en heure et des concertations avec les riverains auraient lieu, elles aussi, en temps et en heure » (lire le compte-rendu ici).

Le 13 mars 2018, les pétitionnaires interrogeaient à nouveau Anne Hidalgo, Éric Lejoindre et leurs adjoints respectifs :

  • « Quel est le calendrier précis du projet de requalification des arcades de la rue de la goutte d’or, au-delà du passage devant l’ANRU prévu en juin 2018 et de la livraison prévue en 2020 ? Pourriez-vous nous envoyer le planning indiquant les étapes majeures du projet, notamment : concertation avec les habitants, lancement de l’appel d’offres pour projets architecturaux, sélection du projet et ses modalités participatives, présentation du projet final, début des travaux ? »

Le 16 mars 2018, Monsieur Aymeric Thini-Villerel, chargé de mission Prévention et Tranquillité Publique au Cabinet d’Éric Lejoindre répondait par mail :

  • « (…) En ce qui concerne la requalification des arcades, je peux d’ores et déjà vous indiquer que le calendrier d’études et de chantier est en cours d’élaboration. Nous vous en donnerons les détails dès que possible. Une concertation a déjà eu lieu sur ce sujet et le prochain maitre d’œuvre en intégrera les conclusions ».

« Occupation positive
des espaces publics »

Le 22 mars 2018, Carine Tardy, cheffe de projet à la Direction de la Démocratie, des Citoyens et des Territoires, rendait public le « compte-rendu de la réunion de concertation relative à l’occupation positive des espaces publics du sud de la Goutte d’Or qui s’est tenue le 12 février 2018 » (lire le document).

La Direction de la Démocratie, des Citoyens et des Territoires veut tout fermer (compte-rendu).

Intitulé « Synthèse des échanges et relevé de décision », ce compte-rendu retient notamment, dans ce qu’il appelle « Diagnostic » : « État dégradé des escaliers du passage Boris Vian » (page 2) et : « Occupation du passage Boris Vian en soirée et durant la nuit (ce qui) renforce le sentiment d’insécurité ainsi que l’insalubrité du passage » (page 4).

Parmi les multiples propositions censées pouvoir remédier à cette situation, il évoque le projet de « créer des espaces libres de musculation en plein air », celui de « prolonger la fresque rue de la Goutte d’Or afin qu’elle ferme l’accès au porche de l’espace jeune et en empêche l’occupation par les dealers », ou encore celui de « fermer la rue Boris Vian la nuit dans le but d’empêcher son occupation et les usages détournés ».

Que la fresque censée « redonner une place aux femme dans l’espace public » puisse être  prolongée afin qu’elle ferme un espace jeune que la Mairie n’arrive pas à désinvestir de ses dealers révèle une autre facette que la gentille intention d’investir les murs par des figures féminines (lire notre page Humeur). Au-delà de cette révélation, on peut sourire, hélas, à l’idée de constater que cela aurait aussi pour but d’« améliorer les dysfonctionnements » (on croit entendre notre jeune JAM évoquant le projet de « renouveler le carcan dans lequel il est installé »).

« Le but d’empêcher »

Terrible « relevé de décision » qui ferme et enferme tout pour empêcher les nuisances qui, déjà, enferment le quartier dans un aménagement urbain qu’on a voulu destructeur de l’histoire du quartier lorsque, dès les années 1980, le but express fut de le classer en zone urbaine sensible et d’empêcher le travail de restauration fine proposé par l’Atelier parisien d’urbanisme (APUR) dans l’étude détaillée menée à la fin des années 1970 et souvent présentée dans les pages de ce blog (voir ici et l’étude ci-contre).

À lire le document de la Direction de la Démocratie, des Citoyens et des Territoires, ce n’est qu’« à moyen terme », une fois mises en place toutes ces bonnes idées destinées à tout fermer, que serait mis en œuvre le programme de renouvellement urbain de la rue de la Goutte d’Or et du passage Boris Vian. Donc nullement « en temps et en heure ».

« La Mairie de Paris lance le dispositif Tous mobilisés pour la Goutte d’Or », dit-elle (on observe que la rue Boris Vian est indistinctement présentée par les autorités municipale comme un passage ou une rue).

  • Lire aussi, en page Humeur du blog : La palissade qui doit « redonner une place aux femmes dans l’espace public ».
Cet article, publié dans Articles, Patrimoine(s), Politique de la ville, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.