Printemps

Batigère et les pigeons de la Goutte d’Or

  • Ouvert tout l’hiver aux intempéries et aux pigeons, le bel immeuble du 5 rue Myrha confié au bailleur social va-t-il à vau-l’eau ?

Le bel édifice du 5 rue Myrha soumis à rude épreuve (photo 17 mars 2018).

Pour avoir suivi les nombreuses tentatives de Batigère sur cette parcelle, nos lecteurs connaissent bien l’ensemble immobilier des 5-7 rue Myrha formant angle avec les 32-30 rue Affre, constitué d’un bel édifice Louis-Philippe sur lequel vient hélas s’écraser un immeuble lui-même écrasant dont le Tribunal administratif a jugé récemment qu’il était « d’une grande neutralité » et « d’une grande sobriété ».  L’immeuble neuf, grand neutre et grand sobre, est bien couvert, – merci pour lui. L’édifice Louis-Philippe écrasé (bien qu’au demeurant signalé au PLU pour son intérêt patrimonial, culturel ou paysager) vient, quant à lui, de passer un hiver difficile entièrement livré à la neige, aux pluies vigoureuses et aux pigeons ravageurs d’immeubles abandonnés.

Batigère avait pourtant promis de bien s’occuper du cadeau patrimonial que lui a fait la Mairie de Paris en lui confiant la restauration d’un des plus beaux édifices anciens du quartier. Le bailleur social avait même invité, l’été passé, une petite délégation de Cavé Goutte d’Or accompagnée d’un historien de l’architecture membre de son conseil scientifique et d’orientation et du référent d’Action Barbès au conseil de quartier Goutte d’Or/Château Rouge pour rassurer ce petit monde sur ses bonnes intentions et bonnes pratiques.

La question des fenêtres ouvertes laissant l’immeuble à restaurer sous l’emprise des aléas météorologiques n’a jamais cessé de faire l’objet de mises en garde par Cavé Goutte d’Or, jusque dans ses écrits devant le Tribunal administratif. Elle était encore signalée lors de la visite du 17 juillet 2017.

Et c’était l’été ! Que dire depuis, après un automne pluvieux et un hiver difficile que l’immeuble a passés sans aucune protection ?

Qu’il vente ou qu’il neige, les fenêtres sont restées ouvertes tout l’hiver (photo montage : gauche et droite 8 février 2018).

Batigère, qui pense avoir déjà pigeonné le quartier en lui faisant miroiter pendant un an d’éventuels aménagements au massif d’angle (lire : « Les entretiens de Batigère » et notre billet « Tristes tropismes »), imagine que les pigeons lui mangent dans la main. Or il n’en est rien, bien sûr. Ce n’est pas dans la main de Batigère que mangent les pigeons, c’est dans les étages du 5 rue Myrha, étages que Batigère est censée préserver de pareille atteinte.

Les combles du 5 rue Myrha font le délice des pigeons (photo 9 mars 2018).

Car atteinte il y a. Tant au patrimoine qu’à la loi : « Il est interdit d’attirer systématiquement ou de façon habituelle des animaux, notamment les pigeons », indique en effet l’article 26 de l’Arrêté du 23 novembre 1979 portant règlement sanitaire du département de Paris, version consolidée au 21 mars 2018.

« Dans certains cas, la Ville est amenée à prendre contact avec les propriétaires de maisons laissées à l’abandon afin qu’ils ferment les ouvertures par lesquelles les pigeons entrent et forment des dortoirs ». L’article 41 ter du même arrêté stipule ainsi l’obligation de « grillager toute ouverture pour empêcher l’entrée des rongeurs, pigeons et autres animaux ».

Pigeons vigiles (photo JD, 27 janvier 2018. Cliquer ici pour l’apprécier dans toute sa profondeur).

Pour une vue sur toutes les ouvertures de la façade sur cour entièrement livrée aux récentes intempéries  : cliquer ici (JD 27 janvier 2018).

Cet article, publié dans 5 rue Myrha, Articles, Patrimoine(s), Politique de la ville, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.