Mascarade

Le Diocèse de Paris inaugure l’école Saint Bernard de la Goutte d’Or en mode carnaval

  • S’il n’est pas illégal de poursuivre une construction dont le permis est contesté en justice, ni de l’inaugurer une fois bâtie, il peut être perçu comme inélégant de choisir le carnaval pour renvoyer ainsi d’avance les juges de la Cour administrative d’appel à leurs chères études.
  • C’est ce qu’ont choisi de faire, ce samedi 10 février, le Diocèse de Paris et les gestionnaires de l’école Saint Bernard qui ajoutent à leur pied de nez à l’église Saint Bernard monument historique un appel à défiler dans ses plus beaux déguisements.

L’affiche qui la fiche mal au 11 rue Saint Bruno (75018), en face de l’église Saint Bernard, monument historique dont les perspectives brisées n’ont plus qu’à « sortir leurs plus beaux déguisements » ce samedi 10 février 2018.

Nous savons que le recours administratif contre un permis de construire n’est pas suspensif de l’autorisation donnée même si, sur cette autorisation, plane un doute sérieux quant aux conditions dans lesquelles elle serait intervenue.

Ici, nous avons affaire à un édifice contesté depuis le départ (2011) par le maire du 18ème et celui de Paris, le premier estimant qu’il n’était « pas possible d’envisager de mettre en laideur un secteur qui a été complètement remis en valeur », le second qu’il convenait de refuser le permis au motif que, « par son aspect, il serait de nature à porter atteinte au caractère et à l’intérêt des lieux avoisinants ainsi qu’à la conservation des perspectives monumentales, notamment aux abords de l’église Saint Bernard ».

Carnavalesque

Dans son vocabulaire souvent fleuri, Daniel Vaillant entourait son « C’est pas possible » de propos indignés lors du Conseil d’arrondissement du 10 octobre 2011 :

  • « Moi, quand je vois ça, je bondis de mon fauteuil de maire ! Ce qu’ils prévoient là, les extensions de l’école (Saint Bernard), faut bien qu’il y ait des gens comme Neyreneuf et moi pour dire: ‘‘C’est pas possible !’’. Pas possible d’envisager de mettre en laideur un secteur qui a été complètement remis en valeur : la Salle Saint Bruno, toute la voirie, etc. à côté de (l’église) Saint Bernard ! Va falloir (…) se battre, hein Michel ?! » (Pour une version allégée, cf. Compte rendu du Conseil d’arrondissement du 10 octobre 2011, page 34. La version intégrale est audible sur la vidéo du Conseil d’arrondissement sur le site de Mairie).

Depuis, Daniel Vaillant a quitté la Mairie. Son fidèle adjoint à l’Urbanisme a, quant à lui, soutenu le projet au motif que « cela va permettre à cette école de survivre, de se mettre aux normes incendie et de créer un ascenseur pour la rendre accessible à tous les publics », ne mesurant pas combien il se tirait une balle dans le pied puisque, si l’école n’était « pas aux normes », comme l’affirmait au Parisien du 13 janvier 2016 le patron de l’Urbanisme du 18ème, alors celui-ci était un peu responsable de n’avoir pas imposé, de son fauteuil à lui, que soient prises les dispositions pour rendre l’établissement diocésain légalement exploitable.

Depuis aussi, au prétexte que de modestes modifications cosmétiques et de façade seraient intervenues, le Cabinet d’avocats Huglo et Lepage, d’ordinaire plus connu pour son soutien aux grandes causes environnementales, a réussi à faire passer jusque devant le tribunal administratif de Paris l’idée qu’un projet « différent » aurait vu le jour, d’abord sur plan, aujourd’hui dans la vraie vie, et demain sous la bénédiction carnavalesque du Vicaire Général de l’Archidiocèse de Paris, Monseigneur de Sinety.

« Sortez vos plus beaux déguisements »
ou : Les juges habillés pour l’hiver

De ce litige, la Cour administrative d’appel de Paris est encore saisie. L’affaire n’est à ce jour ni clôturée, ni mise au rôle d’une audience. Les associations Cavé Goutte d’Or et SOS Paris qui la portent ont invoqué une exception d’illégalité qui n’a reçu aucune réponse et demandé le transport de la Cour sur place dans les conditions fixées par l’article R. 622-1 du code de justice administrative. Mais le Diocèse passe et, avec une grande violence sociale et politique, ne prend pas d’autre chemin que celui du carnaval pour montrer le festif mépris que lui inspire la contestation parfaitement légale et légitime que suscite son projet architectural.

Outre la procédure soutenue depuis quatre ans par l’association Cavé Goutte d’Or, à l’appui de laquelle est intervenue l’année dernière SOS Paris, plusieurs riverains en ont appelé à la Mairie, à sa direction de l’Urbanisme, au juge civil, – en vain jusqu’ici. Condamnés eux-mêmes, ils doivent affronter les huissiers de l’école diocésaine qui les menacent de saisie pour un article 700 (lire ici). Interpelé par certains d’entre eux, l’archevêque ne répond pas. Tel un bulldozer, l’OGEC (Organisme de Gestion de l’Enseignement Catholique) Saint Bernard-Sainte Marie avance son extension dans la cour en rejetant toutes les alternatives offertes.

Or, dans le périmètre protégé d’un monument historique, s’il s’avère qu’un édifice a été construit illégalement (ce que soutiennent Cavé Goutte d’Or et SOS Paris devant la Cour administrative d’appel), sa démolition est une sanction possible (lire notre billet du 7 mars 2016).

Pour l’instant, place aux honneurs et à « l’inauguration des nouveaux locaux du site Saint Bernard, en présence de Monseigneur de Sinety, Vicaire Général de l’Archidiocèse de Paris et du père Livio, curé de la paroisse Saint Bernard de la Chapelle, samedi 10 février à 11 heures » (lire sur le site de l’OGEC). Place à Monseigneur de Sinety, également connu pour avoir récemment célébré les funérailles de Johnny Hallyday (Le Parisien du 15 décembre 2017), qui viendra au soutien du bon père Livio, curé de la paroisse Saint Bernard, dans cette entreprise qui, « par son aspect, pour le dire en termes laïques comme le maire de Paris en 2012, (est) de nature à porter atteinte au caractère et à l’intérêt des lieux avoisinants ainsi qu’à la conservation des perspectives monumentales, notamment aux abords de l’église Saint Bernard ».

Publicités
Cet article, publié dans Articles, Église Saint Bernard, Défense du quartier, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s