FNE-Paris

La Goutte d’Or met l’échologie à l’agenda de 2018

  • Comme en écho à notre « Make the Goutte d’Or Great Again », qui proposait une sortie de la « Politique de la ville » pour permettre au quartier de retrouver sa force et son rayonnement, les associations parisiennes de défense de l’environnement s’y sont rassemblées, le 19 décembre 2017, pour lancer « France Nature Environnement-Paris ».
  • Une Saint Urbain très prometteuse au cœur d’un quartier à l’urbanisme sinistré.

Nombreuse assistance à l’Échomusée le 19 décembre 2017.

Il fut un instant question d’organiser le lancement de France Nature Environnement-Paris (futur nom de Paris Nature Environnement) sous les arcades de la Goutte d’Or, haut lieu de l’urbanisme ravageur mis en place en 1982 par les édiles qui ont tout misé sur la destruction du quartier pour mieux, pensaient-ils, le reconstruire (Lire « Comment le patrimoine historique volontairement méconnu de la Goutte d’Or a été volontairement détruit » dans le N° 100 du Bulletin de SOS Paris [extrait pdf ici]).

Mais la Politique de la ville a vite mis le holà, et même le oh là là, à pareille entreprise. Déjà, il est vrai, la dernière Saint Boris du dernier 2 mai avait mis le quartier sens dessus dessous et inquiété la Ville devant le risque toujours plus avéré de voir la famille de Boris Vian retirer l’autorisation donnée en 1992 d’utiliser le nom de l’écrivain musicien pour la création d’une rue dans la nouvelle Goutte d’Or si celle-ci n’était pas sérieusement entretenue.

Plus sérieusement, l’Échomusée serait ainsi le lieu où il fallait être, le 19 décembre dernier, et où célébrer la 7e Saint Urbain de Cavé Goutte qui, défiant une nouvelle fois les noirs desseins de l’urbanisme local, passait la main et le flambeau à ses amis réunis sous l’égide de Paris Nature Environnement, bientôt France Nature Environnement (FNE).

En force

Les associations parisiennes de défense de l’environnement et du cadre de vie dont les représentants forment actuellement le conseil d’administration de Paris Nature Environnement – SOS Paris, France Nature Environnement-Île de France, ASA PNE (Association pour le Suivi de l’Aménagement de Paris Nord Est), Respiration Paris 15 et Cavé Goutte d’Or – avaient ainsi invité le Tout-Paris de l’environnement pour une Saint Urbain 2017 placée sous le projet d’un urbanisme à visage urbain.

Dans l’assistance , on comptait ainsi, outre les associations invitantes, elles-mêmes souvent fédératrices de combats divers, une cinquantaine de représentants d’associations parisiennes, parmi lesquelles ADA 13 (Association pour le développement et l’aménagement du 13e arrondissement), Monts 14 (Montparnasse, Montrouge, Montsouris), l’Association pour la Sauvegarde et la Mise en valeur du Paris Historique, déjà très investie aux côtés de Cavé Goutte d’Or (voir ici, ici et ici), La Plateforme des associations parisiennes d’habitants (dont la vocation est l’amélioration du cadre de vie en matière d’urbanisme, d’espaces verts et de déplacements), Balades aux jardins (les oubliés nous pardonneront et auront droit à une page de rattrapage en janvier !).

Les agapes de FNE-Paris eurent également les honneurs de militants de longue date venus partager leurs expériences historiques dans les quartiers du Marais, de la Cité (autoroute Notre-Dame dans les années 1970, vitrification du parvis et du marché aux fleurs aujourd’hui), des anciennes Halles, et de Marc Ambroise-Rendu qui fit entrer l’écologie au journal Le Monde, dont il assura la rubrique «Environnement» de 1974 à 1981 et réalisa récemment avec Muriel Martin-Dupray pour FNE-Île de France une étude sur l’organisation des Jeux Olympiques 2024 à Paris.

Marc Ambroise-Rendu et Christine Nedelec.

Le Canard enchaîné, 22 novembre 2017 (lire l’article en pdf).

Le collectif « Non aux JO 2024 » était d’ailleurs lui-même présent le 19 décembre et Frédéric Vial expliqua à l’assistance le passage du collectif du non à une attention critique sur la « loi olympique », votée deux jours plus tard par l’Assemblée nationale. FNE-Île de France et SOS Paris n’avaient d’ailleurs elles-mêmes pas manqué, lors d’une audition à l’Assemblée nationale le 28 novembre 2017, de mettre en garde les députés sur les divers aspects controversés de cette loi d’exception, également mise sous surveillance par Sites & Monuments, la Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France (SPPEF) qui s’inquiète notamment des dérogations olympiennes aux lois en vigueur sur la publicité aux abords des monuments historiques quand ce n’est sur ces monuments (lire ici).

Du côté des élus, les Verts n’ont pas boudé l’évènement, qui étaient ce soir-là représentés par Sandrine Mees, conseillère de Paris, référente du quartier Goutte d’Or, Loic Lorenzini, adjoint au maire du 18e, chargé de l’économie culturelle, et Danielle Fournier, conseillère de Paris EELV jusqu’en 2014, correspondante du 18e du mois.

Agnès Lozet (Respiration Paris 15), Christine Nedelec (SOS Paris) et Muriel Martin-Dupray (FNE-IDF) accueillent Loïc Lorenzini (adjoint au maire EELV).

Vers l’échologie

Jean-Marc Bombeau.

Il n’en fallait pas davantage au maître des lieux Jean-Marc Bombeau pour suggérer que si l’on écrivait écologie avec un h, comme dans échomusée, le combat pour l’environnement entrerait dans une ère nouvelle, l’écho faisant appel au résonnement, aux vibrations, à la répercussion.

L’échologie, un projet d’avenir ? Les participants à la Saint Urbain de l’Échomusée ont d’ores et déjà été invités à poursuivre les contacts repris ou créés le 19 décembre 2017 à l’issue de l’assemblée de Paris Nature Environnement qui deviendra France Nature Environnement-Paris et les accueillera le 30 janvier 2018 à partir de 17 heures (gardez la date / lieu et ordre du jour à suivre).

Une suggestion de lecture en attendant :

Liaison, le magazine des associations de protection de l’environnement de l’Île-de-France, n° 179-180, Décembre 2017-Janvier 2018.

Sur la Saint Urbain du 19 décembre 2017, on pouvait lire, dès le lendemain matin, sur un site bien connu du quartier, le compte-rendu ci-dessous, assorti depuis de plusieurs réactions et commentaires :

Publicités
Cet article, publié dans Articles, Défense du quartier, Patrimoine(s), Politique de la ville, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s