Madame la Maire

La Cohérie Boris Vian à Anne Hidalgo :
« Je vous fais une (dernière) lettre »

  • Quel nom pour la rue Boris Vian si la requalification du secteur n’est pas concrètement engagée avant le 2 mai 2018 ?

En-tête avec autoportrait et manuscrit de Boris Vian.

Chaque année depuis cinq ans, au printemps et à l’automne – le 2 mai (Saint Boris) et le 30 novembre (date anniversaire de l’arrêté municipal donnant le nom de Boris Vian à la voie qui sépare la rue Polonceau du carrefour des rues de Chartres et de la Charbonnière) –, la Cohérie Boris Vian et l’association Cavé Goutte d’Or invitent la Mairie de Paris à faire le point sur l’entretien, la réhabilitation, aujourd’hui la requalification de ce secteur.

Plus les mots semblent indiquer l’importance du travail promis, moins les mouvements sur le terrain offrent de perspectives sérieuses.

Alors, si…

Dans la lettre qu’elle a adressée ce 30 novembre 2017 à Anne Hidalgo, Nicole Bertolt écrit :

« (…) Les très modestes nettoyages entrepris l’été dernier et la fresque récemment apposée sur les palissades recouvrant désormais les arcades de la rue de la Goutte d’Or confortent le sentiment de report des travaux de réaménagement annoncés.
Au vu de ce qui précède, je dois hélas reprendre mon projet de retirer l’autorisation d’utilisation du nom de Boris Vian si, avant le 2 mai 2018, je ne pouvais recevoir une garantie expresse et ferme, avec un calendrier précis et définitif des projets autorisés et commandés en vue de la requalification de la rue Boris Vian dont je rappelle que l’une des issues, côté rue Polonceau, est en outre dans le champ de visibilité de l’église Saint Bernard, devenue monument historique depuis ma première intervention.
Je vous propose un entretien sur place dans les premiers mois de l’année 2018 afin de préparer ce calendrier ensemble et de nous assurer l’une et l’autre de la bonne marche de ce projet (…) ».

La dernière Saint Boris était-elle réellement la dernière ? Et l’avant-dernière l’avant-dernière ? Les brokers de la Goutte d’Or partagent aujourd’hui leurs mises entre la Saint Boris et la Saint Urbain.

Publicités
Cet article, publié dans Articles, Défense du quartier, Politique de la ville, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s