Sortie de ZUS

Make The Goutte d’Or Great Again ?

  • Dans les procès en cours pour abus de pouvoir, plusieurs mémoires en défense produits récemment par la Mairie de Paris et ses promoteurs immobiliers dans la Goutte d’Or dévoilent une entreprise concertée de mise à l’écart des études qui identifient les richesses architecturales et patrimoniales du quartier.
  • Cavé Goutte d’Or interroge les candidats aux législatives sur cette nouvelle tentative de discrimination et, plus largement, sur l’habitat, l’urbanisme et le zonage qui plombe les quartiers en « Politique de la ville ».

Comme annoncé dans son billet du 20 mai 2017, l’association souhaite voir les candidats aux élections législatives des 11 et 18 juin prochains se prononcer sur les effets de la « Politique de la ville », effets dénoncés de toutes parts comme pervers en ce qu’ils maintiennent en difficultés les quartiers que leur zonage en ZUS et/ou ZSP prétendait aider à sortir, au contraire, de difficultés souvent mal identifiées.

Cavé Goutte d’Or avait déjà tenté de mettre ce débat à l’ordre du jour des élections municipales de 2014, – pas tout à fait en vain car le sujet a été bien lancé sur le blog et les réseaux sociaux, où notre récent billet du 29 mai dernier, qui recense les nombreux dysfonctionnements auxquels l’association s’est confrontée depuis six ans, a été particulièrement repris et partagé sur facebook (cf. « Comment la Mairie de Paris nargue la justice et les quartiers populaires »). Le succès de cette enquête récapitulative laisse entrevoir la possibilité d’une alliance efficace entre les associations non municipales (comme on parle d’organisations non gouvernementales) pour assurer ensemble un meilleur contrôle de la politique municipale, à maints égard commune à la Ville et à l’État, comme c’est le cas notamment de la Politique de la ville et des relations entre l’Urbanisme (Ville) et l’architecte des bâtiments de France (État).

> Lire les questions aux candidats.

Daniel Vaillant en ZUS’urpe ?

Le blog a évoqué les atermoiements de l’ancien maire du 18e arrondissement dans son billet du 20 mai 2017 et constate aujourd’hui que Daniel Vaillant revendique, en se servant du logo « majorité présidentielle », une alliance qui lui est contestée (Lire en page Défense du quartier : « Daniel Vaillant l’affiche mal »).

Publicités
Cet article, publié dans Articles, Patrimoine(s), Politique de la ville, Politique du logement, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s