Chiqué !

Sefri-Cime dans les nuages

  • Après les fausses déclarations répétées de la SEMAVIP sur ses fausses carrières et les tentatives déjouées de passe-passe et autres passe droits entre Paris Habitat et la Direction de l’Urbanisme sur le projet CROUS des 22-24 rue Cavé, un promoteur immobilier de la Goutte d’Or pris en flagrant délit de publicité mensongère.
  • La Société Sefri-Cime Promotion, qui s’apprête à construire sur la parcelle Cavé/Stephenson un de ces immeubles sans âme pour zone sensible, se vante de l’avoir déjà construit.
realise

Site officiel de la Société Sefri-Cime Promotion. Capture d’écran du 16 février 2017.

Le promoteur qui se cache derrière « soixante ans de savoir-faire en immobilier résidentiel », assure que ce savoir-faire « s’illustre à travers de nombreuses réalisations », au nombre desquelles il n’hésite pas à mentionner « un immeuble de logements accueillant une crèche situé rue Stephenson dans le 18e arrondissement réalisé dans le cadre d’un Contrat de Promotion Immobilière pour le compte de la Foncière Logement ». Selon cet encart plein d’auto-savoir-faire, l’immeuble serait donc « réalisé ».

Made for sharing

Même en passant par l’anglais publicitaire de la Mairie de Paris, un immeuble réalisé n’est plus à réaliser et, compte tenu du crédit accordé aux promoteurs immobiliers de la Goutte d’Or, on se demande si la procédure engagée devant le Tribunal administratif de Paris par Cavé Goutte d’Or contre le permis de construire attribué à la Société Sefri-Cime Promotion suivra son cours, puisque aussi bien l’ouvrage serait déjà réalisé, à en croire le site internet du promoteur lu le 16 février 2017 (illustration ci-dessus), quand bien même beaucoup reste à faire sur le terrain si l’on en croit, cette fois-ci, le reportage photographique du même 16 février 2017 (illustration ci-dessous).

.. réalisé ...

L’immeuble présenté par la Sefri-Cime Promotion comme « réalisé ». Capture de réalité du 16 février 2017.

De fait, la Société Sefri-Cime Promotion, qui a dégainé très tôt en assignant ses voisins en référé préventif avant construction dès le 24 mai 2016, sur les fondations le fondement d’une ordonnance de référé du 13 novembre 2015, piaffe depuis longtemps devant les grilles des célèbres plumasseries qui ont été démolies en 2011, laissant en friche deux étages de magnifiques caves voutées, remblayées par la SEMAVIP dans son œuvre destructrice pour que la Sefri-Cime Promotion puisse ensuite faire œuvre de son savoir-faire.

Tout en laissant longtemps sans réponse la requête de Cavé Goutte d’Or devant le Tribunal administratif, la Société Sefri-Cime Promotion tirait en effet plus vite que son ombre sur les immeubles voisins qu’elle prétendait attraire très approximativement, se trompant de syndic ici, inventant une adresse là, assurant avoir régulièrement convoqué des parties non convoquées dans les temps, qualifiant de contradictoires des bouts d’expertises sur le trottoir sans la présence des voisins.

Le contretemps perpétuel

60 ans déjà, bientôt la quille ?

60 ans déjà, bientôt la quille ?

Les méthodes à la Dalton de cette procédure ont été contestées devant le TGI de Paris lors de son audience du 15 juin 2016 sans que la Société Sefri-Cime Promotion n’ait, depuis, signifié le jugement à ses contradicteurs, du moins pas encore à tous les copropriétaires auxquels elle entendait « rendre communes et opposables » les opérations d’expertises judiciaires avant construction.

Voilà donc un chantier qui commence bien mal, en droit et en fait. Mais qu’importe, puisqu’il serait déjà terminé ! Les riverains attendent avec gourmandise l’invitation du maire à l’inauguration de la réalisation promue par la promotion. Quant aux minots qui ont essuyé les plâtres de la crèche en rez-de-chaussée, ils seraient attendus dans l’extension de l’école Saint Bernard non encore démolie suite à l’invalidation non encore réalisée de son permis de construire non encore purgé des recours pendants non encore jugés par la Cour administrative d’appel de Paris toujours saisie.

Cet article, publié dans Articles, Défense du quartier, Politique de la ville, Politique du logement, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.