Voeux’lib’

Des déchets en covisibilité avec le monument historique de la Goutte d’Or ?!

  • Les vœux de la Mairie de Paris pour la Goutte d’Or en 2017 : organiser le tri des déchets autour de l’église Saint Bernard, monument historique.
  • Contesté devant les tribunaux, le malheureux projet architectural d’extension de l’école Saint Bernard y trouvera-t-il son compte ?
Enfin quelque chose de joli dans les perspectives monumentales de l'église Saint Bernard !

De nouvelles perspectives monumentales pour l’église Saint Bernard ?

TRILIB

Trilib’, marque déposée au pied du monument historique.

On se souvient que la Mairie de Paris avait voulu interdire le vocable Bib’lib au prétexte que le suffixe ’lib était préempté par elle : « Liberté je t’enregistre ! », écrivait-elle en substance dans l’euphorie du succès de ses vélib’ (voir notre billet du 17 août 2015). Or, Bib’lib était le logo de la Charte pour le « droit fondamental des citoyens à accéder à l’information et aux savoirs par les bibliothèques » et il semble bien qu’il le soit resté. Plus d’un an après la tentative d’Anne Hidalgo de bloquer cette honorable entreprise, le label demeure et, en septembre 2016, il était encore possible de l’obtenir sur le site de l’ABF !

trilib

Les abords protégés de l’église Saint Bernard bien dotés en trilib’ (Document Mairie de Paris, décembre 2016).

Sur le site de l’ABF en effet car, si les commerciaux de la Mairie de Paris n’ont apparemment pas réussi à enregistrer ’lib, il semble bien que les Architectes des Bâtiments de France n’ont pas davantage su protéger le sigle ABF, qu’ils partagent ainsi avec l’Association des Bibliothécaires de France. Le gag’lib de Bib’lib avait d’ailleurs inspiré à la revue en ligne ArchiMag un titre dont seuls les habitants de la Goutte d’Or pouvaient mesurer l’ironie, privés qu’ils étaient à l’époque d’un ABF qui étudierait « complètement et sérieusement » ses dossiers, pour reprendre les termes du tribunal administratif qui lui reprochera un « défaut d’examen complet et sérieux du dossier » sur le projet Batigère de l’angle Myrha/Affre (voir notre « ABF épinglé »).

On sait que, depuis, l’ABF veille. Il s’est inquiété tout récemment de la restitution d’une fresque sur un mur pignon du square Léon (voir notre billet du 3 décembre 2016) alors que son prédécesseur avait laissé passer (pour combien de temps encore puisque le directeur de l’Urbanisme de la Mairie de Paris a été saisi d’une requête d’arrêt des travaux ?) un projet qui en restitue un autre pourtant refusé par le maire de Paris au motif qu’il serait « de nature à porter atteinte à la conservation des perspectives monumentales aux abords de l’église Saint Bernard » voisine (notre billet du 7 juin 2015).

*

voeux

Et plus encore.

Publicités
Cet article, publié dans Articles, Église Saint Bernard, Défense du quartier, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s