Pas civique palissade

Saint Bernard : La séparation de l’école et de l’église suit son chemin

  • Pour mieux encore brouiller les cartes, la Direction de l’Urbanisme rouvre les délais de recours contre le permis de construire l’extension de l’une dans les perspectives monumentales de l’autre !
  • Preuve que le permis était bien invalide ?
esb-061216

L’école retranchée (photo du 6 décembre 2016 – D.R.).

L’extension de l’excellente école Saint Bernard (fleuron de l’enseignement privé sous contrat dans le quartier par ailleurs défavorisé de la Goutte d’Or) dans les perspectives monumentales protégées de l’église Saint Bernard (unique monument historique du même quartier sous contrat Politique de la ville depuis plus de trente ans) se poursuit sur décision de l’Organisme de gestion de l’école diocésaine catholique (OGEC) malgré les demandes pressantes de Paris Nature Environnement et de SOS Paris, la contestation de riverains, les recours en justice et autres avatars d’un permis de construire mal ficelé depuis cinq ans.

Dernière lubie d’une administration manifestement dépassée par les évènements : les riverains qui s’étaient adressés au directeur de l’Urbanisme pour qu’il fasse respecter l’arrêté de mars 2012 interdisant la construction actuellement en cours se sont vu offrir, le 20 octobre 2016, un droit de recours contentieux contre le permis du 27 mars 2015 aussi largement forclos que largement en voie d’exécution.

Imbroglio

L'école respecte les perspectives de l'église (5 septembre 2016).

L’école respecte les perspectives de l’église (5 septembre 2016).

On se souvient que l’extension nécessaire de l’école Saint Bernard, au lieu de se faire en surélévation, comme le permet la configuration des lieux et comme le propose Cavé Goutte d’Or, suivie en cela par plusieurs riverains, a été pensée et décidée par l’OGEC et ses architectes sous forme de trois plateaux sur pilotis dans la cour de récréation, cela au mépris des perspectives monumentales de l’église Saint Bernard toute voisine.

Au nom précisément de ces perspectives, protégées par le règlement du PLU de Paris, le maire avait d’abord refusé ce projet par un arrêté du 14 mars 2012 au motif que :

  • « Par son aspect, il serait de nature à porter atteinte au caractère et à l’intérêt des lieux avoisinants ainsi qu’à la conservation des perspectives monumentales, notamment aux abords de l’église Saint Bernard ».

Fin du premier acte.

L’école fait le mur (23 novembre 2016).

Huit mois plus tard, en même temps que l’église devenait un monument historique protégé, un projet d’extension dans la cour, identique dans les dimensions et gabarits à celui qui venait d’être retoqué, était proposé par l’OGEC à l’examen de l’ABF qui, ignorant activement la récente inscription de l’église, donna son aval simple et passif pour cause d’absence de protection dans les abords. Premier recours de Cavé Goutte d’Or. Retrait du permis. Fin du deuxième acte.

25 novembre 2016.

25 novembre 2016.

Parallèlement à sa demande de retrait du permis n° 2 accordé et disputé, l’OGEC en déposerait un troisième, toujours identique dans ses gabarits et dimensions, donc dans son atteinte aux perspectives monumentales de l’église Saint Bernard, toujours plus protégée quant à elle puisque désormais classée.

Début du troisième acte, que nos lecteurs suivent depuis le dépôt du recours de Cavé Goutte d’Or le 27 mai 2015 contre l’autorisation donnée par la maire de Paris le 27 mars 2015 (historique).

Rebondissement

28 novembre 2016.

28 novembre 2016.

Le troisième permis contesté devant le Tribunal administratif l’est aujourd’hui devant la Cour administrative d’appel (pour mémoire) et le premier refus est invoqué par des riverains de la rue Pierre L’Ermite dans une requête du 16 septembre 2016 au directeur de l’Urbanisme de la Ville de Paris lui demandant  de tenir compte de l’atteinte aux perspectives monumentales désignée par Bertrand Delanoë au motif que :

1er décembre 2016.

1er décembre 2016.

« Cette atteinte ne manquera pas de porter préjudice aux habitants de la rue Pierre L’Ermite et plus largement du quartier de la Goutte d’Or, l’arrêté de 2012 interdisant la construction dans la cour de l’école étant générateur de droits pour les riverains et tous les bénéficiaires du patrimoine national ».

C’est à cette intervention que la Direction de l’Urbanisme a prétendu répondre, le 20 octobre 2016, en la qualifiant de « recours gracieux » dont il aurait été « pris bonne note » et en précisant :

  • « Le silence gardé par l’administration au terme d’un délai de deux mois, qui expirera au cas d’espèce le 19 novembre 2016, vaudra rejet implicite de la requête. Vous disposerez alors d’un délai de deux mois pour introduire éventuellement un recours contentieux devant le Tribunal administratif de Paris ».

Un quatrième acte se profile ainsi, dans la vision chaotique des services qui envisagent rien moins qu’un recours contentieux d’ici au 19 janvier 2017 contre un permis dont les recours autres que celui déjà soumis à l’examen de la Cour administrative d’appel de Paris seraient naturellement frappés de forclusion.

Les riverains fourbissent leurs armes pour que cette tentative de digression ne prospère guère et que le directeur de l’Urbanisme prenne ses responsabilités au regard de la question qui lui a été posée (c’est-à-dire au regard de l’arrêté toujours en vigueur de mars 2012) avant que l’administration – décidément par trop négligente et fautive dans ce dossier – ne subisse les conséquences économiques de la démolition qui, en bout de course, viendra redonner :

  • à l’église Saint Bernard, ses perspectives monumentales et patrimoniales,
  • à l’école Saint Bernard, ses perspectives culturelles et historiques.
Publicités
Cet article, publié dans Articles, Défense du quartier, Patrimoine(s), est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s