Patrimoine(s)

Église Saint Bernard : dernier printemps avec perspectives monumentales ?

  • Ce dimanche 22 mai, l’association Paris Goutte d’Or (issue du combat des années 1980 contre la démolition de la Goutte d’Or) organise son quatrième vide grenier sur le parvis de l’église Saint Bernard, monument historique classé en juin 2015.
  • Le même jour, l’atelier musical des 3 Tambours célèbre l’orgue Cavaillé-Coll de Saint Bernard, classé en 1990, à l’occasion de son récital de printemps.
  • Cavé Goutte d’Or salue la rencontre de ces patrimoines et invite les visiteurs à jouir pleinement des perspectives monumentales offertes par la création de la place et des rues en étoile au moment de la construction de l’église Saint Bernard.
  • Des perspectives monumentales signalées et protégées de plusieurs parts, récemment oubliées au profit encore incertain d’une construction dans la cour de l’école Saint Bernard.
Les Archives de Paris vident leur grenier.

Les Archives de Paris vident leur grenier.

Le premier projet de mise en état de viabilité des abords de l’église Saint Bernard date de 1861 (illustration ci-dessus). Il est actuellement l’objet d’une étude approfondie en vue de la protection des perspectives monumentales que Cavé Goutte d’Or a demandée dans le cadre de la modification du PLU à l’étude ces jours-ci au Conseil de Paris.

On se souvient en effet que, dans sa demande en faveur de la suppression de la réserve posée par la Mairie de Paris sur l’emprise de l’école Saint Bernard aux fins de construction de logements sociaux (lire la requête), l’association avait demandé l’inscription, sur cette parcelle, d’une protection des perspectives monumentales offertes par la réunion des bâtiments existants autour de l’espace non bâti formé par la cour de l’école, véritable respiration urbanistique et architecturale.

Un "espace urbain d'intérêt exceptionnel" autour d'un "édifice de qualité exceptionnelle" (François Loyer, APUR, 1982).

Un « espace urbain d’intérêt exceptionnel » autour d’un « édifice de qualité exceptionnelle » (François Loyer, APUR, 1982).

Ces perspectives monumentales avaient été identifiées par une étude de François Loyer pour l’APUR en 1982 qui saluait « un espace urbain d’intérêt exceptionnel » autour d’un « édifice de qualité exceptionnelle », signalées ensuite par l’architecte des bâtiments de France qui, lors de l’examen de la protection de l’église Saint Bernard par la CRPS, avait relevé la façon dont l’architecte Auguste-Joseph Magne « avait a su réorganiser l’espace et les perspectives de la place », perspectives que le maire de Paris avait lui-même su protéger en mars 2012 par un arrêté interdisant la construction de l’extension de l’école Saint Bernard dans la cour au motif que ce projet pouvait « par son aspect, porter atteinte au caractère et à l’intérêt des lieux avoisinants ainsi qu’à la conservation des perspectives monumentales, notamment aux abords de l’église Saint Bernard » (voir pour mémoire notre billet du 7 juin 2015).

Selon Cavé Goutte d’Or, il convenait de prévoir l’extension nécessaire de l’école Saint Bernard en construisant deux étages supplémentaires au-dessus du bâtiment existant, solution aujourd’hui favorisée par la loi ALUR et les projets de modifications du PLU, plutôt que dans la cour et, à cette fin, libérer la parcelle de toute emprise de logements sociaux (voir pour mémoire nos billets de juillet 2015 et avril 2016).

Les élus ont été saisis de cette proposition et, parallèlement à la préparation d’un appel contre le jugement du Tribunal administratif du 7 avril 2016 qui rejette son recours contre le permis de construire dans la cour de l’école, Cavé Goutte d’Or espère que les conseillers de Paris sauront, dans les pas de François Loyer, faire valoir le caractère exceptionnel des lieux lors des débats actuellement en cours dans l’élaboration des modifications du PLU bientôt soumises au vote.

Vide grenier de 2015 (courtoisie Goutte d'Or et vous).

Vide grenier de Paris Goutte d’Or en 2015 (courtoisie Goutte d’Or et vous).

C’est dire si la journée du 22 mai 2016, avec son vide grenier à l’extérieur de l’église Saint Bernard (ci-contre : l’édition 2015) et son récital d’orgue à l’intérieur (ci-dessous : le printemps des 3 tambours), peut être propice à la réflexion, les souvenirs personnels des habitants du quartier rivalisant, le temps d’une brocante, avec le patrimoine exceptionnel confié à la Goutte d’Or par l’architecte Auguste-Joseph Magne et le facteur d’orgue Aristide Cavaillé-Coll  .

Concert des élèves et récital d'orgue.

22 mai 2016, église Saint Bernard : Concert des élèves de l’atelier des 3 tambours à 16 h 30 et récital d’orgue par Thomas Monnet, organiste titulaire des orgues Cavaillé-Coll de St-Maurice-de-Bécon à Courbevoie à 17 h 15 (programme des œuvres).

Pour mémoire :
Fiche technique de l’orgue MH
Fiche technique de l’église MH (la mise à jour du 13 octobre 2015 est imparfaite, le monument étant encore renseigné comme inscrit alors qu’il a été classé le 18 juin 2015).

Publicités
Cet article, publié dans Articles, Défense du quartier, Patrimoine(s), Quartier, Saint Bernard, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s