1er avril

SEMAVIP, la quille !?

  • En choisissant le 1er avril 2015 pour célébrer le départ de l’aménageur de Château Rouge, le maire du 18e veut-il faire savoir au peuple que la farce continue ?

La SEMAVIP – pour société d’économie mixte (SEM) et d’aménagement (A) de la Ville de Paris (ViP) – est devenue une figure familière du quartier. Voilà quatorze ans qu’elle en démolit l’âme sous prétexte d’en éradiquer l’habitat insalubre.

Bras armé de la Mairie de Paris dans la conquête de ses territoires Nord, acteur majeur de la politique de la Ville Politique de la ville (voir le jeu des majuscules/minuscules de ce logo né dans les années 1980), la SEMAVIP rend son tablier, et le maire du 18e arrondissement de Paris l’a semble-t-il invitée à substituer une « réunion d’information » sur son travail au « débat public » demandé par Pascal Julien au nom du Groupe EELV sur la physionomie du quartier.

On se souvient que Les Verts ont en effet demandé le 26 janvier 2015 un « débat public sur l’évolution de la physionomie urbaine à la Goutte d’Or » (voir leur texte). Écarté dans un premier temps par des propos hors sujet présentant une chronologie falsifiée sur les autorisations d’urbanisme autour de l’église Saint Bernard, monument historique de la Goutte d’Or inscrit depuis le 26 novembre 2012, le débat refait surface en ce 1er avril 2015.

On ne pouvait choisir une date plus symbolique, et la farce est peut-être dans l’intitulé de l’invitation : exit les Verts, exit le débat public. Le maire ne garde du projet que le titre (« Évolution de la physionomie urbaine à la Goutte d’Or »). Il y introduit « la lutte contre l’habitat insalubre », évoque « la rénovation de Château Rouge » (exit la Goutte d’Or sud dont Daniel Vaillant reconnaît que, sous son règne, elle a « très mal vieilli »), impose un rapport entre « les-actions-menées-pour-lutter-contre-l’habitat-insalubre-et-les-évolutions-architecturale-et-urbaine-ayant-accompagné-la-rénovation-de-ce-quartier », et relance la SEMAVIP (dont il est le vice-président du conseil d’administration), – à qui il confie le service de la soirée.

Débat de contention

Le débat a déjà commencé sur le net et, s’il devait se poursuivre ce soir en salle des mariages (le journal M18 évoque la salle des fêtes), les habitants de la Goutte d’Or – dont on dit qu’ils auraient souhaité que ces agapes se tiennent en leurs terres (à l’école de la rue Saint Luc, pourquoi pas ?) – auront naturellement à cœur de favoriser la contention au contentieux, l’effort et l’application d’esprit à comprendre, au sens où Voltaire et Diderot évoquaient « la contention d’esprit » pour démêler les sujets difficiles :

  • La SEMAVIP et l’adjoint à l’Urbanisme seront-ils une énième fois seuls maîtres de leur autopromotion superficielle en matière ‘d’éradication-de-l’habitat-insalubre’ ? Ou les Verts, pas même cités dans l’invitation, auront-ils l’occasion d’évoquer leurs projets pour la Goutte d’Or et Château Rouge, dont le nouveau conseil de quartier se met en place autour de Sandrine Mees, élue d’EELV référente pour ce secteur en ZUS et ZSP depuis l’origine des logos ?

Logiciel périmé ?

Le débat souhaité par EELV sera-t-il l’occasion d’ouvrir une véritable réflexion sur ce quartier maintenu en zones depuis plus de trente ans (voir à cet égard les pages Politique de la ville sur le site de la Mairie, qui datent toujours de l’époque Vaillant, et la volonté de la nouvelle équipe d’en sortir… « à long terme » : notre article sur le journal M18) ?

Pour sa part, afin de préserver l’initiative d’EELV et de ne pas laisser se transformer le 1er avril de la SEMAVIP en farce totale, Cavé Goutte d’Or reporte à plus tard le bilan des quatorze années de l’aménageuse. Un printemps passionnant sur le blog, avec des retours riches en rebondissements, comme disent les journaux, sur le 25 rue Stephenson, le 5 rue Myrha, le 7 rue Myrha, le 4 rue Léon, le 70 rue Myrha, la scission d’avec l’Univers au 20 rue des Poissonniers, sur les expropriations bâclées, les AG manipulées, les lots oubliés, les fausses carrières, les voies de faits, les velléités culturelles, les rave-parties-pour-créer-du-lien-social, etc.

Tout cela bientôt sur le blog, mais en attendant :

  • À ne pas manquer, ce soir 1er avril 2015, Mairie du 18e, Salle des Fêtes et/ou des Mariages, 19 heures.
Publicités
Cet article, publié dans Articles, Défense du quartier, Politique de la ville, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s