Ségrégation ?

La Politique de la ville en mal de mots

  • François Hollande candidat avait parlé de ghetto en 2012, Manuel Valls premier ministre évoque l’apartheid en 2015, les experts se rencontrent sur le mot «ségrégation»…
  • De Mohamed Mechmache à Malek Boutih, les voix les plus crédibles et autorisées sur «les quartiers» réclament depuis dix ans un travail de fond et une mise sous tutelle de la Politique de la ville…
  • Vers un véritable abandon des politiques de logement par «types de populations» ?
mechmache google

1er décembre 2013 – 16 janvier 2015. Les dossiers s’accumulent (capture d’écran Google du 25 janvier 2015).

La « Politique de la ville » (Pv) – dont on rappelle qu’elle n’est pas la politique de la Ville (pV), pas la politique de la Municipalité dans tel ou tel champ d’action, mais la politique de l’État pour la ville, pour les villes, pour les espaces urbains (le jeu des majuscules et minuscules est présenté ici) – la Politique de la ville, donc, suscite de sévères critiques depuis plusieurs mois et, à entendre le matraquage dont elle est l’objet ces jours-ci, on ne peut s’empêcher de penser que la surenchère verbale risque d’enterrer le débat (si encore tel n’est pas son objet).

On veut croire que l’appréhension du problème sera à la mesure du drame vécu en ce début d’année 2015 à Paris, mais la vigilance s’impose à qui suit les méandres de la Politique de la ville dans les études les plus diverses qu’elle a suscitées dès son installation au début des années 1980.

Ghetto ma non troppo

Nous avons salué, sur ces pages, le célèbre discours d’Aulnay dans lequel François Hollande, candidat à la présidence de la République, refusait la ghettoïsation des quartiers :

  • « Dans la République que je veux, je refuse qu’il y ait du ghetto — du ghetto pour les riches et du ghetto pour les pauvres. Je veux de la mixité, je veux de l’échange, je veux du partage. Et la promesse républicaine que je vous adresse, c’est d’offrir un logement digne et abordable à chacun ».

Le lien entre ghetto et logement est fait expressément par François Hollande qui ajoute, immédiatement après :

  • « Je refuse que ce soit toujours dans les mêmes communes que l’on construise les logements sociaux, quand tant d’autres s’exonèrent de toute obligation en matière de construction de logements ».

Or, le problème n’est pas tout à fait bien posé car il ne suffit sans doute pas de mieux répartir le logement social, il convient de tirer le logement social par le haut: ce n’est pas la concentration de logements sociaux qui pose problème mais la construction de logements sociaux enfermant un quartier et ses habitants dans les présupposés sociaux des constructeurs et bailleurs sociaux.

Même si François Hollande ne visait par directement la discrimination pratiquée officiellement dans la Goutte d’Or en matière de logement, nous avions opposé, dans un billet du 16 avril 2012, la préoccupation du candidat à la présidentielle à l’affirmation selon laquelle, sur les terres municipales de son porte parole de campagne, la construction de logements sociaux devaient nécessairement souffrir des présupposés liés aux « types de populations » destinés à y vivre.

À tel type de population,
tel type de logement

Si elle n’est assurément pas l’alpha et l’oméga de la Politique de la ville, néanmoins inaugurée avec elle en 1984, la discrimination dans la rénovation de la Goutte d’Or s’opère en effet expressément entre réhabilitation d’un côté et démolition / reconstruction de l’autre selon le « type de population » :

  • « Aux types de populations destinés à vivre en PLA PLAI, un type de logement ; aux autres types de populations, un autre type de logement » est en substance l’explication officielle fournie par la Mairie du 18e arrondissement de Paris pour le choix opéré dans ce quartier de favoriser la démolition / reconstruction au détriment de la réhabilitation, – d’où la destruction acceptée, planifiée par la Municipalité et les bailleurs sociaux d’immeubles dont les protecteurs institués du patrimoine comme la Commission du Vieux Paris (CVP) ou le Département d’histoire de l’architecture et de l’archéologie (DHAAP) demandaient la préservation (vidéo pour mémoire ; types de logements sociaux).

Aux récents débats de France info autour de la question « On fait quoi maintenant ? », auxquels participait notamment Mohamed Mechmache d’AC le feu, coauteur avec Marie-Hélène Bacqué du Rapport sur la Politique de la ville du 30 juin 2013 (voir sur le blog : « Du bon usage des usagers »), et aux fortes paroles de Malek Boutih, député de l’Essonne, recensées notamment sur son site et les pages de NewsPress, s’ajoutent ce matin les observations de Benjamin Stora, interrogé sur la représentation des banlieues à la manifestation du 11 janvier 2015 et sur le mot apartheid prononcé par le premier ministre, un mot qui, s’il n’évoque pas le système politique qui prévalut en Afrique du Sud, précise Stora, convient pour évoquer « une ségrégation sociale et, plus encore, une ségrégation culturelle qu’il faut être aveugle pour ne pas voir ».

Logo-PolVille-Site

Image HorsLesMurs, association dont l’objet est de «contribuer à la visibilité et à la lisibilité de la politique de la ville» (on enlève donc le V haut de l’affiche).

Le discours d’Aulnay est toujours en ligne sur le site du PS… et sur le blog de Cavé Goutte d’Or, où son passage sur le ghetto est décortiqué pour mieux souligner que, déjà en 2012, l’usage de ce mot dans ce contexte ne choquait plus :

  • « Loin d’être un concept tabou, le mot ghetto est pris à bras le corps par le candidat PS aux élections présidentielles de 2012, et c’est tant mieux », écrivions-nous en avril 2012, rappelant que le « risque de ghettoïsation » était en effet au centre des préoccupations en matière de « quartiers » dans les milieux politiques et universitaires (voir notre page Études).

On apprendrait même l’année suivante, dans le livre Paris sans le peuple d’Anne Clerval (La Découverte, 2013) que Daniel Vaillant aurait évoqué dès 1995 (date de sa première élection comme maire du 18e arrondissement de Paris) « la ghettoïsation de Château Rouge » :

  • « En 1995, Daniel Vaillant est élu maire du 18e arrondissement et commence à développer un discours dénonçant la ‘‘ghettoïsation’’ de Château Rouge », écrit Anne Clerval.

widgetL’usage ambigu des guillemets pour ghettoïsation dans le vocable « la ‘‘ghettoïsation’’ de Château Rouge » empêche de savoir s’il s’agit d’une citation (Daniel Vaillant a utilisé le mot ghettoïsation) ou d’une distanciation (de Daniel Vaillant ou d’Anne Clerval) avec le mot, cela d’autant que la référence imprécise renvoie à une étude elle-même mal citée. On optera ici pour « la ghettoïsation de Château Rouge », qui semble faire sens, même si le propos rapporté est décidément très confus.

Le texte d’Anne Clerval dit en effet : « En 1995, Daniel Vaillant est élu maire du 18e arrondissement et commence à développer un discours dénonçant la ‘‘ghettoïsation’’ de Château Rouge, amalgamant l’insalubrité de l’habitat, le caractère populaire – et de plus en plus africain – du quartier et les problèmes de sécurité (drogue, prostitution, petite délinquance) qu’il se faisait déjà fort de combattre avant de devenir ministre de l’Intérieur (de 2000 à 2002) et de préfigurer, avec la loi sur la sécurité quotidienne de 2001, la politique sécuritaire mise en place par Nicolas Sarkozy à partir de 2002 » (page 200).

Bien nommer

Quoi qu’il en soit de Daniel Vaillant et de Château Rouge dans Paris sans le peuple (2013), la note adressée en 2011 par Cavé Goutte d’Or à François Fillon, alors premier ministre de Nicolas Sarzozy, et à Bertrand Delanoë, alors maire de Paris, recensait l’usage des mots ghetto, ségrégation, relégation déjà largement utilisés dans les préoccupations émises en matière d’urbanisme par des responsables politiques de gauche et de droite comme par des experts et universitaires de renom.

L’inquiétude des médias devant le retour de ces mots aujourd’hui est-elle feinte ?

*On peut lire le résumé de cette note dans notre page Études.

Publicités
Cet article, publié dans Articles, Défense du quartier, Politique de la ville, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s