Patrimoine

Église Saint Bernard : un pas de plus vers le bon dieu ?

  • ‘‘Morland’’ au purgatoire ?
  • Daniel Vaillant mange son chapeau devant le Conseil du 18e arrondissement.
pano myrha

L’église Saint Bernard et l’îlot Stephenson/Myrha/Affre/Cavé depuis les hauts de Stephenson (2005).

On sait ici combien la Direction de l’Urbanisme de la Mairie de Paris (‘‘Morland’’ pour les intimes) oublie volontiers que l’église Saint Bernard de la Chapelle, située au cœur du quartier de la Goutte d’Or, est inscrite aux monuments historiques depuis le 26 novembre 2012, ce qui exige depuis cette date, pour toute autorisation d’urbanisme (permis de construire et permis de démolir confondus), d’être au préalable l’objet d’un accord de l’architecte des bâtiments de France.

Or, trois permis de construire (quatre si l’on considère une modification de façade au 10 rue Myrha) ont passé les étapes d’instruction de la très sourcilleuse Sous Direction du Permis de construire et du paysage de la rue qui a donné son feu vert à des projets manquant de l’avis de l’ABF. Les mêmes projets avaient reçu l’avis favorable de Daniel Vaillant, alors maire du 18e arrondissement.

Trois permis invalides

Le cube CROUS de Paris Habitat aux 22-24 rue Cavé, l’immodeste bloc de Batigère qui avale le 5 rue Myrha à protéger à l’angle des rues Affre et Myrha, la malheureuse et pourtant si nécessaire extension du collège Saint Bernard à l’angle des rues Pierre L’Ermite et Saint Bruno, ont ainsi en commun le difficile honneur d’être dans le champ de visibilité de l’église Saint Bernard inscrite aux monuments historiques et d’avoir en conséquence reçu un permis de construire invalide dès lors que l’ABF ne s’est pas prononcé quant à l’impact des constructions prévues sur le monument historique inscrit.

Cavé Goutte d’Or – qui est à l’origine de la demande de classement du monument en octobre 2011 (lire la demande) et en a ainsi initié le processus d’inscription en novembre 2012 (lire l’arrêté) – ne manque pas de s’opposer comme il convient à ces autorisations contraires aux codes de l’urbanisme et du patrimoine.

Revirement historique

Voilà aujourd’hui son action renforcée par la Mairie de Paris elle-même qui souhaite passer de l’inscription au classement, qui souhaite en réalité accepter ce passage, proposé par le ministère de la Culture. Car de fait (et surtout de droit), c’est le ministère de la Culture – donc l’État – qui décide du classement d’un monument historique. En l’occurrence, écrit la maire de Paris dans le projet de délibération qui sera soumis au conseil municipal des 29 et 30 septembre prochains :

  • «Le ministère de la Culture propose le classement en totalité au titre des monuments historiques de l’église Saint Bernard de la Chapelle» ;
  • «L’accord préalable du propriétaire est exigé par l’article L.621-5 du code du Patrimoine» ;
  • «Je vous propose donc de m’autoriser à accepter le classement (…)».

Idem pour le Conseil d’arrondissement du 18e : la Mairie de Paris, propriétaire de l’église, lui a demandé son avis en prévision du vote des 29 et 30 septembre, et c’est cet avis que les élus du 18e arrondissement ont, à l’unanimité, donné positivement le 15 septembre 2014.

Un avis unanime du Conseil d’arrondissement met ainsi au rancart, comme jadis l’esthétique, les « avis favorables » de Daniel Vaillant pour les permis oublieux de l’église Saint Bernard déjà inscrite.

tweet CACavé Goutte d’Or a salué dès hier soir sur tweeter le vote du conseil qui apporte sa pierre à la décision qu’Anne Hidalgo sera appelée à prendre en faveur du monument historique ; un monument historique inscrit qu’en ses qualités encore récentes de patronne de l’Urbanisme parisien, elle avait contribué à ignorer de novembre 2012 à avril 2014 : les permis de construire avalisés par Daniel Vaillant dans le périmètre protégé du monument historique inscrit étaient en effet validés par Anne Hidalgo, adjointe à l’Urbanisme de Bertrand Delanoë.

CA18 2L’association a nuancé l’enthousiasme des tweetos en rappelant que la décision de classement n’était pas du ressort du conseil d’arrondissement et qu’il convenait de remettre… l’église au milieu du village, ce qui va en l’occurrence de soi. L’important, disait-elle, est la prise de conscience qu’un monument historique est désormais plus qu’inscrit, classé, au cœur de la Goutte d’Or. Et pas tellement – pas seulement – parce qu’il aurait abrité les sans-papiers en 1996, comme croit devoir se souvenir un tweet du très convenu journal en ligne dixhuitinfo.com, mais parce que ses qualités architecturales sont reconnues autant que son rôle historique dans l’urbanisation du quartier comme l’a parfaitement posé l’architecte des bâtiments de France qui avait soutenu son inscription aux monuments historiques en 2012 « non seulement pour (ses) qualités architecturales mais aussi pour son rôle essentiel dans l’urbanisme du quartier et la façon dont l’architecte a su réorganiser l’espace et les perspectives de la place ».

C’est cette appréciation – l’appréciation évoquant les perspectives – que retient Cavé Goutte d’Or alors que ses trois recours peinent à trouver un écho municipal devant le Tribunal administratif qui, pour sa part, les a dûment enregistrés tous les trois. Au moment, en effet, où la Mairie de Paris s’apprête à demander au conseil municipal l’autorisation d’accepter le classement de l’église Saint Bernard, elle n’a toujours répondu à aucune des requêtes lui reprochant d’avoir accordé dans son périmètre immédiat des permis de construire sans avis d’ABF alors que l’église était déjà protégée.

 Un classement sans suite ?

Nous n’allons pas en déduire ici que le classement aux Monuments historiques aurait pour objet d’obtenir un classement au Tribunal administratif, du type : «L’église n’était pas classée au moment de l’octroi du permis, Mesdames et Messieurs du Jury !»

Cette… ‘‘perspective’’ doit paraître folle rue de Valois, mais ne semble pas si farfelue à en croire un de nos correspondants qui aurait entendu la rapporteure de la délibération affirmer lors du conseil d’arrondissement du 15 septembre que la décision à l’étude aurait pour objet de «réparer une bizarrerie car seul l’intérieur était jusque là classé aux monuments historiques» (sous réserve du verbatim qui sera diffusé dans une semaine). Il n’en est rien, bien sûr : l’église elle-même, sa totalité déjà et jusqu’à «la grille de pourtour et les emmarchements du parvis ainsi que le sol de la parcelle», comme le précise l’arrêté préfectoral du 26 novembre 2012, sont protégées.

En effet, l’inscription est suffisante à protéger le monument concerné et ses abords. Le classement ne profite donc en tout cas pas à qui voudrait favoriser les trois permis en délicatesse avec le code du patrimoine. Il vient en revanche conforter l’opposition à ces permis.

Quel que soit l’objectif de ce classement, il donne aussi à Cavé Goutte d’Or l’occasion de rappeler que, contrairement à ce qu’en garde parfois la mémoire collective, l’association a pris le soin d’informer la paroisse de son action en faveur du monument, cela dès le 16 mars 2011 comme il ressort d’un échange épistolaire d’octobre et novembre 2011 entre elle et le Père Gianni, alors curé de Saint Bernard :

  • « J’ai le plaisir de vous informer… », écrivait Cavé Goutte d’Or au Père Gianni le 28 octobre 2011 ;
  • « Merci de m’avoir tenu au courant », répondait le Père Gianni à Cavé Goutte d’Or le 18 novembre 2011, – cela dans un amical esprit de bon voisinage laïc, il s’entend.

Le vote unanime du Conseil d’arrondissement fait aussi pièce de l’idée que le quartier serait la proie d’une « morosité ambiante », comme pensent devoir le dire (et surtout l’écrire !) les animateurs de la Friche en cloque (à lire sur notre très prochaine page Friches dans le prolongement de l’action menée par une trentaine d’habitants des rues Cavé et Stephenson dont le blog a rendu compte ici).

Publicités
Cet article, publié dans Église Saint Bernard, Défense du quartier, Patrimoine(s), Politique de la ville, Saint Bernard, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Patrimoine

  1. Ping : E-lettre n°17 (oct. 2014) | paris 18

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s