Budget(s)

Promenade urbaine entre Barbès et Stalingrad

  • Action Barbès ne voudrait pas qu’on la promenât.
  • Cavé Goutte d’Or propose que soient débloqués les fonds secrets que la Politique de la ville réserve aux activités ‘‘artistiques’’ sur les friches de Château Rouge.
Photo via le compte tweeter de Jean-Raphaël Bourge.

Photo via @jrbourge*.

Au moment où Cavé Goutte d’Or s’inquiète du soutien affirmé de la Mairie du 18e aux promenades de la Nuit blanche concoctées sous l’égide de la Politique de la ville par les groupes culturels et artistiques qui occupent les friches de la SEMAVIP (voir : « De l’art dans les friches de la Goutte d’Or », « Desseins animés » ou « La Friche en cloque accouche d’une belle résistance »), on se plait à rappeler ici l’initiative d’Action Barbès pour « la revalorisation urbaine et la mise en lumière du patrimoine représenté par le viaduc du métro aérien » entre Barbès et Stalingrad (voir sur le blog).

Quel lien, direz-vous ? Le lien de la bourse, le financement qui permet de débloquer des fonds ici, et pas là.

 Point mort ?

Dans un « coup de gueule » posté hier sur son blog, Action Barbès se demande si le projet qu’elle a lancé le 10 décembre 2013 et présenté le 17 mars 2014 (voir le projet) dans le cadre des dernières élections municipales et qui a reçu en mai le soutien des deux maires des 18e et 10e arrondissements, Éric Lejoindre et Rémi Féraud (voir leur lettre à Anne Hidalgo), n’est pas « au point mort ».

Son inscription au budget participatif, « innovation démocratique majeure » annoncée sur le site de la Mairie de Paris, pourrait être son enterrement. Le principe du budget participatif permet en effet aux citoyens de décider de l’attribution de 5% du budget d’investissement de la Ville, soit un peu plus de vingt millions d’euros, à quinze projets présélectionnés qui, pour l’année 2015, seront soumis au vote des Parisiens du 24 septembre au 1er octobre 2014 (voir les projets).

« Sans minimiser les projets qui pourraient être financés par les 5% du budget d’investissement liés à la décision des citoyens par un vote », indique Action Barbès, « on peut se demander si nous jouons là dans la même cour. Autrement dit, il est très probable que le coût total du réaménagement de l’axe Barbès Stalingrad, avec tout ce que cela implique comme impact aux alentours, au niveau du carrefour de La Chapelle par exemple, sera très au-delà des possibilités de ce budget participatif ».

« Par ailleurs, si ce projet reste financé par le budget participatif, encore faut-il qu’il passe par le vote des citoyens, ce qui ne garantit pas son succès », ajoute prudemment Action Barbès.

Des tipis dans la ville

Entre les projets « Des tipis et des bougies pour fêter un anniversaire comme les Indiens » (sic) ou « Des kiosques pour faire la fête », on devine en effet que le projet de promenade urbaine sous le métro aérien de la ligne 2 pourrait laisser les votants d’autant plus perplexes (si encore il passait la barrière des pré-sélectionneurs) qu’il est réellement audacieux et réellement porteur d’un intérêt citoyen au sens fort, au sens d’ailleurs que lui donnent Éric Lejoindre et Rémi Féraud lorsqu’ils évoquent le boulevard de la Chapelle comme « une frontière, un lieu largement délaissé entre (leurs) deux arrondissements ».

BxRHJavIIAE2RFB.jpg largeCourage donc, et soutien à Action Barbès dont le projet de promenade urbaine tend à renverser une cicatrice de l’histoire que l’APUR n’hésitait pas à renforcer au contraire dans sa fameuse carte ethnique diffusée sur le blog il y a bientôt un an (voir « L’APUR fiction ethnique » ici).

Pour ce qui est des projets culturels sur friches, Cavé Goutte d’Or met en place une rubrique Friches dès la semaine prochaine, où il sera donné suite à l’appel des riverains des rues Cavé et Stephenson du 10 septembre.

* Sur le même compte, on peut lire aussi, en amuse-gueule de la recension qui inaugurera notre future page Friches, un échange intéressant sur la rave dite branchouille qui a animé la Goutte d’Or le 6 septembre (in memoriam).

Cet article, publié dans Défense du quartier, Patrimoine(s), Politique de la ville, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.