Affaire d’État

Myriam El Khomri : de la Ville à l’État via le Secrétariat d’État à la Politique de la ville

  • La Goutte d’Or à nouveau sous les ors de la République (et la sécurité des quartiers à nouveau affaire d’État ?)
Myriam El Khomri (photo AFP/Les Échos).

Myriam El Khomri (photo AFP/Les Échos).

On se souvient qu’avec toute l’élégance qui caractérise ses propos en général, Daniel Vaillant avait écarté la candidature de Myriam El Khomri à sa succession au poste de maire du 18e arrondissement de Paris parce que c’était une femme :

  • «  J’ai obtenu un point essentiel : que l’arrondissement ne soit pas réservé à une femme, ce qui interdisait à Eric Lejoindre de se présenter », racontait Daniel Vaillant pendant la préparation des listes pour les dernières municipales de 2014 (voir notre billet du 7 septembre 2013).

La femme cachée derrière ce propos était la toute nouvelle secrétaire d’État à la Politique de la ville :

  • « Myriam est une amie, minaudait en même temps Daniel Vaillant. Elle aurait eu toutes les qualités pour me succéder. Je lui ai même proposé d’être ma première adjointe en 2008, mais elle a préféré être adjointe au maire de Paris. J’ai donc choisi Eric Lejoindre. Il est logique que ce soit lui qui me succède ».

On sait que Vaillant a obtenu gain de cause, et qu’il est désormais le conseiller spécial de son ex-poulain Eric Lejoindre, devenu maire du 18e – avec un certain panache littéraire d’ailleurs (voir sa lettre ouverte au terrible Ivan Rioufol, parue le 25 juillet 2014 sur le compte facebook de la Mairie du 18e) quand ce n’est carrément avec le respect de ses promesses électorales (il se dit que les associations de la Goutte d’Or ont même reçu après l’élection ce qu’elles  convoitaient avant) et on se réjouit presque, avec le recul, du barrage bien peu démocratique imposé à Myriam El Khomri par ses amis du 18e.

Entre Delanoë et Vaillant ,
un espace trop petit pour El Khomri

delanoe vaillant 2008

(Photo Dixhuitinfo.com, 2008).

Grâce au niet de Vaillant, voilà donc El-Khomri au cœur du pouvoir étatique pour mener à un autre échelon le combat pour la sécurité et la tranquillité qu’elle menait jusqu’ici dans le 18e et à Paris, le blog de Cavé Goutte d’Or ne manquant pas de brocarder parfois la difficulté de gérer les deux postes d’adjointe, notamment lorsqu’il fallut bien s’interroger sur les zones de sécurité prioritaires, dont on la disait marraine : « Myriam El Khomri, chargée à la mairie de Paris comme à celle du 18e des questions de sécurité, avait demandé que les secteurs Barbès et Château Rouge soient classés en zone de sécurité renforcée », écrivait Le 18e du mois en septembre 2012.

Si elle a obtenu de Manuel Valls l’une des mesures dites phares de son passage au ministère de l’Intérieur, Myriam El Khomri aura peut-être les ressources de faire changer la politique de la ville (le v minuscule marquant la distinction d’avec la politique de la Ville en la matière).

De la Ville à la ville

Le blog ne s’était d’ailleurs pas trompé qui, le 2 septembre 2012 déjà, lançait un «Rendez-nous El Khomri !» en intertitre d’un billet estimant qu’être adjointe à la Sécurité à la fois de la Mairie centrale et de la Mairie du 18e était trop, proposant même qu’elle échange son poste avec l’inamovible adjoint à l’Urbanisme de la Goutte d’Or puisque l’insécurité du quartier, persiste-t-il à penser, est dans l’inurbanité de son urbanisme (Urbanisme et sécurité).

Myriam El Khomri n’avait quant à elle pas manqué de voir l’importance du combat mené par Cavé Goutte d’Or sur la rue Boris Vian, au croisement de l’in-sécurité et de l’in-urbanité : elle fut parmi les plus efficaces soutiens de la journée de réflexion du 2 mai 2013 organisée par Cavé Goutte d’Or, La Table ouverte et la Cohérie Boris Vian dans leur entreprise de voir cette rue réhabilitée, ce qui serait finalement entré dans l’agenda (à l’américaine) des municipalités centrale et locale (voir sur le blog).

Bonne chance pour sa nouvelle mission à Myriam El Khomri qui, après Lionel Jospin, Alain Juppé et Daniel Vaillant lui-même, rappelle que la Goutte d’Or est une étape vers des destins d’État.

Publicités
Cet article, publié dans Articles, Défense du quartier, Est Ouest parisien, Politique de la ville, Quartier, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s