Social lowcost

Les bailleurs sociaux mis à l’index par l’ordre des architectes

  • « Redonnons à l’habitat social les qualités d’innovation, de diversité et de valeur exemplaire qu’il mérite ! », lance la présidente du Conseil national de l’Ordre des architectes.
Retrouver l'ADN du logement social (Photo CGO, Palissade dans la Goutte d'Or)

Retrouver l’ADN du logement social (Photo CGO, Palissade dans la Goutte d’Or)

En écho à nos billets d’hier sur la dégradation du logement social par les promoteurs et bailleurs sociaux (voir Discriminations), les propos de Daniel Vaillant sur la Goutte d’Or Sud qui a mal vieilli (Felix culpa) et les projets en cours de construction et d’élaboration sur la Goutte d’Or (Projets bétons), nous recevons de nos lecteurs diverses informations sur la question, manifestement à l’agenda  de plusieurs instances et experts.

À titre d’exemples, l’ordre des architectes s’inquiète des constructions low cost du parc social et l’association Monts 14 organise, le 13 février prochain, une rencontre sur « Quelles architectures pour Paris ? » autour de Patrice Maire, de Maurice Culot et de représentants de la Société française des architectes.

Contre une multiplication
de produits banalisés et répétitifs

Dans un communiqué du 27 janvier 2014 qu’il nous autorise à publier sur le blog, le Conseil national de l’Ordre des architectes s’inquiète des «solutions préfabriquées « lowcost » qui ne feront qu’exclure davantage les mal logés» :

«En participant à la démarche lancée fin 2013 par Cécile Duflot « Objectifs 500 000 logements », l’ensemble des acteurs du cadre bâti s’est engagé, pour répondre à la crise du logement, à trouver des solutions pour construire plus, moins cher, plus vite et surtout mieux ! Les architectes y ont activement contribué et ont fait des propositions visant à la simplification des normes et à la préservation d’une maîtrise d’œuvre indépendante, condition sine qua non d’une production qualitative.

Mais certaines organisations, les bailleurs sociaux en particulier, n’hésitent pas à proposer des solutions alarmantes pour la qualité du logement : typologies standardisées, groupement des commandes sans considération du contexte urbain…

OLYMPUS DIGITAL CAMERALes architectes s’opposent fermement à une vision à la fois dépassée et hasardeuse du logement qui prône un retour à une politique des modèles qui a montré largement ses limites par le passé et conduirait, si elle était mise en œuvre, à une multiplication de produits banalisés et répétitifs, réduisant l’intervention architecturale à son strict minimum.

Le logement social est le premier levier d’une politique dynamique de mobilisation pour l’ensemble du secteur du logement. Répondre à la demande et à la cherté des prix ne peut passer par des solutions préfabriquées « lowcost » qui ne feront qu’exclure davantage les mal logés.

Redonnons à l’habitat social les qualités d’innovation, de diversité et de valeur exemplaire qu’il mérite !

La Présidente du Conseil national
Catherine JACQUOT»

*

Monts 14 et la modernité 

monts 14 Le journal Monts 14 organise, pour sa part, une rencontre autour de l’architecture d’aujourd’hui à Paris le 13 février 2014 au Couvent des Franciscains au 7, rue Marie-Rose, dans le 14e arrondissement, de 19h à 21h.

Rupture et dislocation /
Intégration et continuité ?

La rencontre devrait se passer en deux temps, explique Monts 14 :

«Le premier portera sur les points de convergence dans l’analyse critique de la modernité contemporaine. Le second sera une quête des fondamentaux, comme il peut y en avoir en littérature (les mythes), en peinture (les tons, les proportions), en musique (les accords), mais en allant les chercher dans le passé (essentiellement l’époque de la Renaissance au XVe siècle) et avec la perspective de donner une nouvelle impulsion à la création architecturale».

Si on les laisse poursuivre dans cette voie, ils évoqueront bientôt l’esthétique et se feront «mettre au rancart» par la Mairie du 18e !… C’est que, «concrètement, depuis 2008, la Ville impose dans tous les projets immobiliers une modernité décevante, notamment dans le 14e», regrette Monts 14.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAUn salut de Cavé Goutte d’Or à ses amis de Monts 14, dont Maurice Culot, auteur bien connu de nos lecteurs du célèbre ouvrage La Goutte d’Or. Faubourg de Paris.

*

À l’insulaire de son plein gré

dispute-astc3a9rixEnfin, notre fidèle correspondant en terre résistante nous rappelle que les Romains avaient créé les insulæ dans une perspective peu éloignée de nos contemporains lowcost.

Selon lui, le célèbre « Domaine des Dieux » que César concocte comme arme de guerre dans la bande dessinée d’Astérix n’a rien a envier à la « Métamorphose » que le César du 18e arrondissement de Paris a menée dans la Goutte d’Or, quitte à reconnaître, comme Anglaigus dans la bande dessinée, que certains ouvrages avaient «très mal vieilli». Goscinny et Uderzo s’étaient en effet documentés :

« Nous avions découvert dans des livres d’histoire que les insulæ étaient déjà des habitations construites à la va-vite pour entasser les Romains les plus pauvres ensemble, et que ces bâtisses s’écroulaient régulièrement. Nous avons donc donné à César l’idée d’ôter l’invulnérabilité du village gaulois en faussant la nature qui l’entourait. Je dois avouer que j’ai rencontré pas mal d’architectes comme Anglaigus dans ma vie ! » (lien).

ddd4

Merci à Goscinnny et Uderzo.

Citation | Cet article, publié dans Articles, Défense du quartier, Est Ouest parisien, Patrimoine(s), Politique du logement, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.