Municipales

Anne et Ian en lianes pour reconstruire la Goutte d’Or ?

  • L’appel de Ian Brossat à Anne Hidalgo pour sauver le 25 rue Stephenson enfin entendu ?
  • L’îlot Caillié enfin reconnu par la candidate PS  ?
Anne Hidlgo et Ian Brossat (crédit photo : 20 minutes).

Anne Hidlgo et Ian Brossat (crédit photo : A. Gelebart / 20 minutes).

Le 25 mars 2011, il y aura trois ans au moment des élections municipales à venir, le conseiller de Paris PCF Ian Brossat tentait de sauver les anciennes plumasseries Loddé du 25 rue Stephenson/2 rue Cavé en écrivant à Anne Hidalgo, alors et toujours première adjointe PS au maire de Paris, en charge de l’Urbanisme et de l’Architecture.

Anne, ma chère Anne

IMG« Cet ensemble présente un intérêt architectural et historique justifiant sa conservation dans l’intérêt public », écrivait-il (voir ci-contre). « L’histoire contemporaine du bâtiment, y compris son habitat le plus récent, ajoute à l’intérêt historique et sociologique des lieux » ; et de citer l’architecte des bâtiments de France qui y voyait « un exemple modeste et très juste d’un bâtiment d’angle » et l’architecte des derniers propriétaires occupants qui, tout en en soulignant « la configuration totalement atypique des organes de circulations communes », en démontrait la réhabilitation possible.

IMG_0002On sait que, depuis, la Cour d’appel de Paris a elle-même rendu un hommage posthume à ce bâtiment entre-temps démoli par la volonté de la Municipalité sans que « Madame la Maire, Chère Anne » ne vînt à son secours.

Anne Hidalgo n’a au demeurant jamais répondu à la moindre demande relative à l’architecture dans la Goutte d’Or, et les habitants de l’Îlot Caillié, sur lesquels elle s’assoit en prétendant asseoir sa notoriété dans les quartiers sociaux, en sont réduits à mettre leurs espoirs dans le conseiller local et bien implanté qu’est  Ian Brossat (voir ci-dessous l’affichage enthousiaste avec Jean-Luc Mélenchon il y a un an et demi) pour expliquer à Hidalgo que l’Îlot caillé, comme elle le présente sur son site toujours pas modifié, n’a rien à voir avec du yogourt.

Avec le ticket Hidalgo/Brossat annoncé ce 22 octobre 2013, les quartiers populaires de l’Est parisien auront-il une meilleure attention de la maire ? À suivre.

Sur les murs du 14 rue Affre (mai-juin 2012).

Sur les murs du 14 rue Affre (mai-juin 2012).

Publicités
Cet article, publié dans 25 rue Stephenson, Articles, Défense du quartier, Est Ouest parisien, Patrimoine(s), Politique de la ville, Politique du logement, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s