Contrepoint

La Chapelle reste à la une

  • Après la visite et le rallye du Paris Historique les 11 et 12 octobre, la Chapelle maintient ses portes ouvertes jusqu’au 20
  • Deuxième week-end d’expositions et d’animations autour du devenir d’un quartier historique

visuelJOURSARTL’association culturelle Canopy organise cette semaine la première édition des Jours Art et Découverte de Paris La Chapelle. Son communiqué propose de « découvrir des lieux particuliers et des artistes du quartier de La Chapelle le long d’un parcours couvrant des disciplines variées : photographie, peinture, BD, écriture, édition, vidéo et sculpture. Pour cette première édition, le thème de l’évolution du quartier a été privilégié dans le choix des lieux visités et des œuvres présentées ».

Sans le savoir et sans que les dates aient été choisies de concert, la manifestation de Canopy s’inscrit ainsi parfaitement en contrepoint harmonieux, utile et positif à la visite de Paris Historique et Cavé Goutte d’Or du 11 octobre, qui a proposé une réflexion autant sur la longue et passionnante histoire du quartier que sur son évolution actuelle, y compris sur les terrains culturel, social, architectural.

Les ateliers ouverts jusqu’à dimanche

Les ateliers ouverts jusqu'à dimanche 'sources Canopy).

Sources Canopy (Programme détaillé).

La Goutte d’Or à la fête aussi

paris-18emeSi on n’ignore pas que la Goutte d’Or faisait historiquement partie de La Chapelle jusqu’à l’annexion des deux à Paris en 1860, que l’une et l’autre sont aujourd’hui des quartiers distincts du 18e arrondissement (voir plan ci-contre), que la rue de l’Olive n’est ainsi pas vraiment « au cœur de la Goutte d’Or » comme le proposait Le Parisien dans un article de 2011 qui s’emmêlait un peu les olives au sujet du nom de la rue (lire Le Parisien et notre relation du changement du nom dans «Pari historique gagné»), on se plait à observer que trois adresses Goutte d’Or (et même ZSP) font partie des « Jours de La Chapelle » : l’atelier des Xérographes du 19 rue Cavé (12), l’atelier du 61 rue Stephenson (11) où travaille notamment le plasticien et paysagiste Bruno Hermet (affiche ci-dessous), l’atelier de torréfaction Lomi à l’angle des rues Marcadet, Ordener et Stephenson (10).

invitation stephenson

À signaler également, l’atelier de Pierre Le Caër au 21 rue de La Chapelle (9), dans lequel le professeur de judo fondateur du Dojo de La Chapelle a reçu Paris Historique et Cavé Goutte d’Or le 11 octobre (voir «Pari historique gagné» et « La Maison de la Voie en péril », dont sont extraites les deux photos de Gaël Coto ci-dessous).

img_0031_dodoimg_0039_dodo1

Publicités
Cet article, publié dans Articles, Défense du quartier, Est Ouest parisien, Patrimoine(s), est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s