Gentrifiction

Le Figaro boboïse la Goutte d’Or

  • En réalité, le supplément culturel du quotidien s’encanaille en périphérie de la ZUS et ZSP

IMG_0001« Excentrés, infréquentables ? C’est pourtant là que Paris bouge »… annonce le Figaroscope du 2 octobre 2013. Sous les titres « Ces quartiers qui changent Paris » (page 3), puis « Paris prend ses nouveaux quartiers » (page 4), le supplément propose un front Est-Ouest renversé : « À l’Est, du nouveau » (page 1).

Trois titres pour installer l’idée que « Pigalle, la Goutte d’Or, Belleville, les Xe et XIIIe arrondissements, quartiers autrefois populaires, prennent leur revanche : ils deviennent de plus en plus prisés et les nouveaux lieux s’y multiplient ».

Comme quoi, le populaire n’est pas prisé, et réciproquement.

 Le problème est qu’en page 6, le supplément qui annonce « Autour de Barbès et de la Goutte d’Or, la culture en liberté » énumère six adresses dont une seule est en Goutte d’Or. C’est que le journal a plus d’autour dans son sac.

Tromperie sur la marchandise ?

  • Le 104 (qui « fait les 400 coups », ose le Figaroscope) n’est pas dans la Goutte d’Or ;
  • Le Louxor (« vigie du Xe ») n’en est pas loin, mais n’est pas non plus en ZUS / ZSP ;
  • la Recyclerie du 83 boulevard d’Ornano est extérieure à la Goutte d’Or aussi, qui n’a eu l’honneur, en matière de recyclage, que de l’Interloque parti sous d’autres cieux en dépit des subventions municipales votées et reçues pour animer une adresse rue Myrha (voir sur le blog :  « La rue Myrha interloquée » dans une étude sur les subventions de la politique de la ville) ;
  • le Nordik, belle boutique de meubles vintage dont on avait salué ici l’installation et la participation aux ZSP de l’automne 2012, s’est déplacé de l’angle Ordener/Stephenson devenu trop petit, au 159 de la rue Marcadet, hors Goutte d’Or ;
  • Le Blue Club du 14 rue Müller est autant dans la Goutte d’Or que le 100 rue Myrha, c’est-à-dire qu’il n’est pas dans la Goutte d’Or du tout.

Salut, Ô Brasseur !

Le sixième sur six est le bon numéro : il s’agit de la Brasserie de la Goutte d’Or, installée au 28 rue de la Goutte d’Or, où se terminera, le 11 octobre prochain, la visite que Cavé Goutte d’Or organise en franchise pour l’association Paris Historique, qui fête cette année ses 50 ans (renseignement et inscription)

Encore un effort, Mesdames et Messieurs du Figaro, et la Goutte d’Or aura bientôt un kiosque où les habitants pourront se ravitailler en journaux ! Le dernier kiosque tombé au champ d’honneur, dans une des barres d’immeubles ravagées par Paris Habitat, a été remplacé par une boutique de réparation de machines à coudre. Courage !

Publicités
Cet article, publié dans Articles, Défense du quartier, Est Ouest parisien, Patrimoine(s), Politique de la ville, Politique du logement, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s