Numérologie

70, le chiffre qui ne dit pas son nombre

2 et 72 rue Myrha (août 2013).

2 et 72 rue Myrha (août 2013).

Dans le prolongement de notre article sur le 70 rue Myrha et de l’étude sur les numéros de rue publiée le 12 juillet dernier sur le blog du 28 rue Affre, et une fois conduit sur site par son auteur, notre blogmaster a découvert – à l’angle opposé de la rue des Poissonniers et du 70 rue Myrha récemment disparu – que soixante-dix correspondait précisément au nombre de numéros pairs apportés par la rue de Constantine à la rue Myrha en 1868.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOn sait que le chiffre 70 – septante dans la majorité des langues (y compris françaises) – est un nombre à la fois sphénique, étrange et, par définition, pentagonal, chiffre de l’universel et du non calculé dans la Bible hébraïque. Et voilà qu’il apparait à l’angle des rues Myrha et Poissonniers, jadis sous l’image d’une girafe enfermée (ci-contre), aujourd’hui sous celle d’une énième friche à disposition des EDL, ou équipes de développement locales, – accord fait avec équipes tant le développement de la Goutte d’Or manque à être local.

Un peu d’Histoire

« En évidence sur le chambranle de la porte, la plaque en céramique se détache sur la pierre claire, écrit le blog du 28 rue Affre. Mais en regardant de plus près, juste sous le 72, un 2 taillé dans la pierre se lit clairement. Cette juxtaposition, rare, de deux numéros n’est pas due à une erreur du sculpteur, mais à l’évolution des noms de rue et à l’histoire du quartier ».

  • « La rue Myrha, ouverte en 1847, commençait rue des Poissonniers pour finir rue de Clignancourt, elle était alors une voie de la commune de Montmartre (Myrha était le prénom de la fille du maire de Montmartre, Alexandre Biron) », précise le blog que nous citons. Son premier immeuble côté pair portait ainsi le numéro 2.
  • « La rue des Poissonniers marquait la frontière entre les communes de Montmartre et de la Chapelle Saint Denis », poursuit-il.
  • Le tronçon de la rue Myrha côté la Chapelle portait le nom de Constantine jusqu’en 1868, date de son intégration à la rue Myrha quelques années après l’annexion des deux communes à la Ville de Paris.
  • Alors le 2 rue Myrha devint le 72 rue Myrha. Un 7 devant ferait l’affaire.

Le 70 n’a plus qu’à bien se tenir

Le futur 70 (image architecte).

Le futur 70 (Image Le Moniteur).

Devant pareille Histoire, l’angle qu’est appelé à former à nouveau le futur 70 rue Myrha ne prendra que plus de relief et on lui souhaite bonne chance, ainsi qu’aux promoteurs et architectes sans doute impatients de prendre la relève du déconstructeur Genier-Deforge quand on considère le retard pris.

Du moins espère-t-on que l’œuvre imaginée et choisie il y a quelques années déjà (2009) ne soit pas trop datée, compte tenu de la conception que l’on se fait en hauts lieux du faubourien environnant.

Montage JRB (2013).

Montage JRB (2013).

Le voisinage est invité à une présentation du projet en Mairie en même temps que celui de la résidence étudiante des 22-24 rue Cavé (renseignements), et s’inquiète déjà d’une architecture dont les auteurs assurent qu’ils « respectent les codes du bâti faubourien ».

42-44 rue Myrha (Image Le Moniteur).

42-44 rue Myrha (Image Le Moniteur).

Cette assurance est telle (on la retrouve presque mot à mot dans le même numéro du Moniteur pour le 42-44 rue Myrha actuellement en construction) qu’il convient de se demander ce que les architectes contemporains entendent par « bâti faubourien » et « respect du bâti faubourien ».

  • Pour le lauréat du 70 rue Myrha, « les codes du bâti faubourien » sont explicités ainsi : « façade lisse, proportion et régularité des fenêtres, persiennes en bois, etc. »
  • Pour celui du 42-44 rue Myrha, « le caractère faubourien » est associé à « proportion et régularité des fenêtres, volumes simples, variation des hauteurs, etc. »
19 rue Affre (Image architecte).

19 rue Affre (Image architecte).

Le etc. doit faire partie du cahier des charges, car même l’architecte du 19 rue Affre, immeuble dont on peut penser en passant qu’il jure avec son environnement faubourien, est convaincu que son œuvre « reprend les éléments traditionnels des façades du quartier », et l’auteur de l’igloo cubique envisagé pour les 22-24 rue Cavé (ci-dessous) est à son tour sûr de créer « une architecture calme, précieuse et lumineuse (…), sobre et efficace, minimaliste, minérale et rythmée, légère et poreuse dans l’épaisseur (…) » tout cela « dans la continuité de l’existant sans pour autant être mimétique ».

magique

Projet pour le 22-24 rue Cavé. Cf. Myrha dort et Paris Habitat décavé.

Amour/haine du mimétisme

Angle jaune des rue Doudeauville et Poissonniers (2013).

Exemple de mimétisme : l’angle Renault des rues Doudeauville et Poissonniers (2013).

Si la proportion et la régularité des fenêtres, d’une part, les persiennes en bois d’autre part, sont deux marques de respect pour le bâti faubourien, force est d’observer que les immeubles issus de la métamorphose du quartier sous l’égide du TGTV (Treuttel-Garcias-Treuttel-Vaillant), respectivement architectes et maire en chef de l’opération Château Rouge semblent au contraire s’imiter par les fenêtres irrégulières et les volets en métal repliés de côté.

Le cadre très administratif des décisions d'urbanisme, boulevard Morland (Paris).

Le cadre des décisions d’urbanisme, boulevard Morland.

L’architecte du fleuriste de la rue Doudeauville (ci-dessus) semble même s’être greffé sur le logo de la marque de voitures Renault, sans doute par respect du paysage urbain antérieur à une époque où l’architecte des bâtiments de France et la direction de l’Urbanisme (ci-contre) n’étaient pas attentifs au blanc cassé qu’ils préconisent contre le blanc pur pour la table de ping-pong des 22-24 rue Cavé.

*

Livraison de paysage urbain à la Goutte d'Or (août 2013).

Livraison de paysage urbain à la Goutte d’Or (août 2013).

Publicités
Cet article, publié dans Articles, Études, Défense du quartier, Patrimoine(s), Politique de la ville, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s