Oser le 18e

Le site anne-hidalgo.net du tout

  •  Sur son site tout frais, la candidate PS à la Mairie de Paris efface la dernière mandature de Daniel Vaillant en saluant les 20% de logements sociaux atteints aujourd’hui dans le 18e quand Vaillant disait ce chiffre déjà dépassé en 2008 et visait les 25%…
  • Le site de la patronne de l’urbanisme parisien évoque encore « l’Îlot caillé » comme un yogourt abandonné sur le feu…
La page 18e du site d'Anne Hidalgo (capture d'écran du 6 juillet 2013).

La page 18e du site d’Anne Hidalgo (capture d’écran du 6 juillet 2013).

Dans sa page réservée au 18e arrondissement, le site de campagne d’Anne Hidalgo se réjouit que « grâce aux nouveaux programmes de construction et à la lutte contre l’insalubrité (à Château Rouge, Amiraux Simplon, Îlot caillé,  Impasse Dupuy…), 3000 logements sociaux y (aient) été financés » :

  • « Le parc de logements sociaux s’est accru pour atteindre les 20% fixés par la loi », assure-t-elle.

Or, en octobre 2008, réélu à la tête de la Mairie du 18e aux municipales de mars, Daniel Vaillant assurait que les logements sociaux avaient dépassé les 20%. Au journal en ligne dixhuitinfo.com qui lui demandait « quels étaient ses principaux objectifs pour la nouvelle mandature (2008-2014) », le maître des lieux depuis 1997 répondait :

  • « Le logement social est l’un d’entre eux. Nous avons dépassé les 20 % de logements sociaux dans le 18e. Mais notre objectif est de 25 %. Il y a encore du boulot pour qu’ils soient répartis sur l’ensemble de l’arrondissement, pour plus de mixité urbaine, mixité commerciale, mixité dans les écoles. Il convient d’aller plus loin encore ».

Hidalgo en retard

À peine inauguré, le 5 juillet 2013, le site d’Anne Hidalgo est donc déjà vintage.

En prétendant atteint en 2013 le chiffre qui l’était, selon Daniel Vaillant lui-même, depuis 2008, effaçant ainsi les dernières années de destruction de la Goutte d’Or et de la Chapelle pour créer plus de logements sociaux que la loi le voulait, Anne Hidalgo n’écarte pas seulement la surproduction de Vaillant, elle omet aussi le côté « répartition sur l’ensemble de l’arrondissement » dont le maire du 18e disait en 2008, et peut redire en 2013, qu’il y a « encore du boulot » pour y parvenir.

Elle dévoile ainsi la grande lacune de l’administration Delanoë : le déséquilibre entre l’Est et l’Ouest de la capitale, largement dénoncé par François Hollande lors de ses meetings de campagne en 2011-2012 (voir sur le blog), mais écarté par le maire de Paris, si aveuglé par le vote du premier tour de la présidentielle de 2012 qu’il saluait le clash social que montrait les scores :

  • «  »14% contre 43%, c’est un vote social ». En opposant aussi frontalement le 16e au 18e arrondissements de Paris, la Muette à la Goutte d’Or, qu’il l’a fait lorsqu’il a comparé les scores de François Hollande au premier tour des présidentielles, le maire de Paris Bertrand Delanoë a conforté la barrière Est-Ouest de la capitale », regrettait alors le blog, citant ses études sur le sacrifice de la Goutte d’Or en 1983 (« À qui profite la ZUS » dans « Réhabilitation de la Goutte d’Or »).

Le vote social

La courte vue de la politique prétendument sociale qui a conduit le quartier le plus chouchouté en la matière par les grands hommes que le 18e en général, la Goutte d’Or en particulier, ont donné à la France (Lionel Jospin, Alain Juppé, Daniel Vaillant, Bertrand Delanoë) l’a conduit à l’enfermement et au cloisonnement jusqu’à ce que, du quartier le plus longtemps en ZUS (30 ans de Zone urbaine sensible en 2013), il devienne l’an dernier le premier quartier en ZSP (Zone de sécurité prioritaire).

Ainsi, pendant que Vaillant démolissait la Goutte d’Or historique pour la reconstruire médiocrement, la Goutte d’Or restait sensible, comme le dit le logo dont on l’a affublée en 1983. La cause en est peut-être la médiocrité, justement, et la fuite en avant qui consiste à en faire plus, à en faire trop, laissant ses camarades des beaux quartiers bénéficier du déséquilibre que Daniel Vaillant renforçait en visant les 25% dès 2008, arrivant à 60-70 % dans certains secteurs comme la rue Myrha, l’une des plus violentée de la dernière mandature.

Un secteur dans l’impasse

La politique prétendument sociale de la gauche dans le 18e n’est ni une politique sociale, ni une politique de gauche. Le site de campagne d’Anne Hidalgo, pourtant candidate à sa propre succession en matière d’urbanisme, le confirme aujourd’hui en tombant dans les faux chiffres et les faux noms, évoquant l’îlot Caillié comme s’il s’agissait de lait caillé (le site d’Anne Hidalgo parle en effet d’« Îlot caillé ») ou appelant « impasse Dupuy » ce qui est le secteur Dupuy entre la rue Marx-Dormoy et la Halle Pajol, actuel terrain de jeux de la SIEMP, qui vient de se faire le 83bis rue Philippe de Girard, qui faisait face -lui- à l’impasse Dupuy, joli lapsus.

« En raison de sa vétusté, la Mairie de Paris… ».

La méconnaissance criante du terrain est insultante pour le quartier méprisé. À moins qu’elle ne trahisse la fatigue de l’administration, comme le proposait ces derniers jours la regrettée librairie-papeterie des Mille et une pages tout à côté, victime collatérale de la municipalisation du quartier, dans une délicieuse coquille syntaxique évoquant la vétusté de la Mairie de Paris (voir ci-contre).

L’îlot sur le feu

Si l’île aux caillés gardera longtemps de sa maire adjointe à l’Urbanisme le souvenir d’une dame très attentive aux quartiers sociaux de la Ville de Paris, le joli bois encore dormant choisi par Anne Hidalgo pour illustrer son pavé dans la marre de Daniel Vaillant est le 94 Philippe de Girard, dont Daniel Vaillant avait fait sa une un peu plus tôt, les édiles photographiant le côté cour à satiété, laissant à Cavé Goutte d’Or le soin de photographier le côté rue, déjà sale et griffé d’un interrogatif « libre ? », comme pour dire : « Qui a caillé, caillera ».

Publicités
Cet article, publié dans Articles, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s