Colloque impromptu

L’urbanisme en chantant

Accompagnée de Raphaël Nakache à la guitare, Perle chante Boris Vian rue Boris Vian (Photo GC).

Accompagnée de Raphaël Nakache à la guitare, Perle chante Boris Vian rue Boris Vian (Photos GC/OR).

Vous avez-dit enchantant ? Non, en chantant. Mais que n’avons-nous dit déjà, et écrit sur la rue Boris Vian ?

Le temps de quelques chansons, d’un rap du déserteur, d’un maire déserteur aussi, ma foi, on laisse la place à la rue. Nous reviendrons sur les propos qu’ont pu échanger, le 2 mai, les architectes de l’opération Goutte d’Or Sud et les habitants du quartier. Certains se lisent déjà sur les photos du reportage ci-dessous et annoncent une seconde édition.

Perle chante Boris Vian

IMG_0029_2013_Saint_Boris_11

IMG_0112_2013_Saint_Boris_54 IMG_0108_2013_Saint_Boris_52IMG_0043_2013_Saint_Boris_18

IMG_0058_2013_Saint_Boris_26

*

Gérard Thurnauer explique la rue Boris Vian

L'architecte Gérard Thurnauer au pied des escaliers Boris Vian.

IMG_0022_2013_Saint_Boris_6 IMG_0023_2013_Saint_Boris_7 IMG_0026_2013_Saint_Boris_8

Florence Tissier mime et joue le poète et la rue

IMG_0125_2013_Saint_Boris_62

IMG_0124_2013_Saint_Boris_61IMG_0137_2013_Saint_Boris_65IMG_0119_2013_Saint_Boris_59

*

Sultana récite l’Évadé

IMG_0144_2013_Saint_Boris_70IMG_0142_2013_Saint_Boris_68

*

Alexandre Ghiulamila revoit 1994

IMG_0161_2013_Saint_Boris_85

L’architecte Alexandre Ghuilamila aux hauts des escaliers Boris Vian.

IMG_0155_2013_Saint_Boris_79IMG_0159_2013_Saint_Boris_83IMG_0167_2013_Saint_Boris_90

Alexandre Ghiulamila et Nicole Bertolt
débattent en marches

Nicole et Alexandre 1

Nicole et Alexandre 2

Le poids du V de Vian
ou les marches sur la tête

Alexandre VV Alexandre

*

L’Indien 2 Bezbar rappe le déserteur…

l'indien fait chanter la rue9

l'indien debout s_43

l'indien

… et Félix Beppo joue le déserteur

Côté officiel, il faut regretter en effet le lapin de Félix Beppo et saluer le soutien efficace de Myriam El Khomry.

  • afficheFélix Beppo, adjoint au maire du 18e chargé de l’Espace public, de la voirie et du nettoyage de la rue, a posé un lapin à l’assistance. Il était au haut de l’affiche (ci-contre). À côté de Nicole Bertolt, porte parole de la Cohérie Boris Vian, on pensait qu’il serait le porte parole de la Mairie du 18e. Il avait été invité, il avait répondu positivement (« Bonjour Madame, je vous remercie de votre invitation et vous confirme ma présence »). Il n’est pas venu, il ne s’est pas excusé, il n’a pas non plus fait nettoyer la rue avant les agapes : « Madame la Présidente, je ne vous fais pas de lettre », n’a-t-il pas chanté à Nicole Bertolt.
  • Pascal Julien, adjoint aux Espaces verts, et Michel Neyreneuf, adjoint à l’Urbanisme et au Logement, militant de Paris-Goutte d’Or lors de la construction de la rue Boris Vian en 1994, n’étaient pas à Paris le 2 mai. Ils nous ont mis un mot chacun.
  • Carine Roland, adjointe de Daniel Vaillant à la Culture, ignore avec une belle constance les actions menées autour de la rue Boris Vian. « « Qu’est-ce que la rue Boris Vian a à voir avec la culture ? » que j’ai dit à Félix ».

*

  • Parmi les officiels, les organisateurs saluent chaleureusement le soutien de Myriam El Khomry, adjointe à la Sécurité et à la Tranquillité publique, qui a porté avec succès jusqu’à la dernière minute les autorisations de police. Ils la remercient et, avec elle, le Commissariat principal de la rue de Clignancourt, dont le service des opérations s’est montré très aimable et coopératif face à une Mairie de Paris légitimement pointilleuse, qui nous demandait un mois de préavis (à savoir pour la prochaine fois).

Merci aussi

IMG_0075_2013_Saint_Boris_33À Lyonel Kouro (ci-contre), auteur de la statue en équilibre au milieu des escaliers Boris Vian, qui a accompagné incognito Gérard Thurnauer dans cette visite.

À La Bibliothèque municipale Fleury-Goutte d’Or, venue en voisine annoncer sa réouverture, le 14 mai 2013 :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aux services de Félix Beppo, qui ont apporté le billet d’excuse de l’adjoint au maire, pour nettoyer la rue avec.

Kdo de F Beppo

Au public enthousiaste, à la Cohérie Boris Vian, aux amis et aux correspondants de Cavé Goutte d’Or qui saluent sa persévérance et lui écrivent que l’occupation culturelle de l’espace public (même sans les adjoints à la Culture et à l’Espace public, ou peut-être justement !) a permis, comme pour le square Léon le 20 avril, la réappropriation d’un lieu difficile par la population.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAIMG_0036_2013_Saint_Boris_14

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au FSIH. L’opération Boris Vian à La Goutte d’Or a bénéficié d’une aide du Fonds de soutien aux initiatives des habitants.

Rideau !

Et v'lan, dit le V.

Toutes les photos du 2 mai 2013 sur l’album Boris Vian à la Goutte d’Or
sur la page facebook RUE BORIS VIAN.

Publicités
Cet article, publié dans Articles, Défense du quartier, Patrimoine(s), Politique de la ville, Politique du logement, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s