Les ferrailleurs

Les promoteurs immobiliers vendent la soi-disant misère de La Chapelle à TF1

  • À quelques jours de l’audience de référé contre le permis de démolir le 83bis Philippe de Girard, la SIEMP, la Mairie de Paris et l’AFEV ouvrent un couloir humanitaire en béton sur TF1
À la hauteur du 54 rue Marx Dormoy (image TF1 2 avril 2013).

À la hauteur du 54 rue Marx Dormoy/83 rue Philippe de Girard (image TF1 1er mai 2013).

On se souvient ici que l’AFEV (Association de la Fondation étudiante pour la Ville), qui se présente sur son site comme « le premier réseau d’étudiants solidaires intervenant dans les quartiers populaires », est l’une des bénéficiaires de la démolition du 83bis rue Philippe de Girard programmée par la SIEMP, sans doute parmi les premiers bénéficiaires derrière les promoteurs immobiliers qui « réaménagent », pour le dire comme eux, cette ancienne voie romaine, puis royale, conduisant de Paris à Saint Denis.

Grâce à la disparition programmée – mais contestée devant la Cour d’appel et le Tribunal administratif de Paris – de cet édifice d’époque Restauration dont la Commission du Vieux Paris et l’architecte des bâtiments de France ont demandé la préservation, l’AFEV et la Mairie du 18e arrondissement disposeront d’un terrain pour faire, au détriment du patrimoine architectural du quartier, une expérience humanitaro-socio-économique grandeur nature.

Présentée au Conseil d’arrondissement du 4 décembre 2012, cette expérience consiste à offrir des habitations à loyer réduit à des étudiants contre un soutien, notamment scolaire, aux habitants présumés défavorisés des quartiers présumés difficiles et maintenus en zone politique de la ville par la politique de Ville elle-même (voir sur le blog).

Le plan média

Comme en contre-feu de l’opération patrimoniale pour la conservation du 83bis rue Philippe de Girard – soutenue par la Commission du Vieux Paris, l’ABF, Paris Historique -, la chaîne la plus béton de France est ainsi venue porter assistance au projet municipal dans son journal de 20 heures du 1er mai 2013.

affiche GD modLe pitch de TF1 : « Quand on est étudiant, le logement ça coûte cher. Alors une association propose aux étudiants des logements à loyer modéré dans des quartiers défavorisés. En échange, ils s’investissent pour la vie du quartier ».

Au cœur du dispositif des démolisseurs se trouve donc l’AFEV, qui se présente également comme « née en 1992 sur la base d’un constat, celui des inégalités dans les quartiers populaires ».

Inégalités dans les quartiers populaires, et non entre les quartiers populaires et moins populaires, soulignait le blog en décembre dernier en mesurant l’impact que pouvait avoir dans les chaumières un projet en apparence si humanitaire (voir « L’AFEV sans la galette », 18 janvier 2013).

L'AFEV déjà au 83, bientôt au 83bis Philippe de Girard ?

L’AFEV déjà au 83, bientôt au 83bis Philippe de Girard ?

De fait, l’AFEV se tire une balle dans le pied car le projet lié au 83bis Philippe de Girard omet, en même temps qu’il souligne le caractère populaire de l’expérience et du quartier où elle se déploie, de considérer le dommage collatéral réel consistant à priver le quartier populaire en question d’un édifice que les quartiers plus favorisés pourraient lui envier, un édifice « très, très, très  rare » pour le dire comme la Secrétaire générale de la CVP qui demandait sa conservation.

Pour reprendre nos propos d’alors, c’est le risque avec le « populaire » et le « social » institutionnalisés, et il n’est pas sûr qu’il y ait vraiment « expérience » là où l’institution l’annonce.

La SIEMP au 83 rue Philippe de Girard :
un travail « populaire » à bas coût

Mai 2013.

Photo CGO, mai 2013.

Mai 2013.

Photo CGO, mai 2013.

Publicités
Cet article, publié dans Articles, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s