2 mai, rue Boris Vian

La fête à Boris ?

  • Le 2 mai, la rue Boris Vian accueille le quartier pour un cinq à sept culturel et musical
  • Vers un ancrage de la pataphysique dans la Goutte d’Or

Copie de affiche

Les lecteurs du blog sont invités à venir saluer Boris Vian ce 2 mai 2013, jour de la Saint Boris pour lequel la Cohérie Boris Vian, La Table ouverte et Cavé Goutte d’Or leur avaient donné rendez-vous, le 30 novembre dernier, lors d’un exercice de ’pataphysique en plein air.

On se souvient en effet que Nicole Bertolt, Rachid Arar et Olivier Russbach s’étaient réunis sous les frimas pour marquer l’anniversaire de l’arrêté municipal du 30 novembre 1992 qui devait donner son nom à la rue Boris Vian (voir sur le blog).

Depuis, Mme Bertolt a rencontré le maire adjoint du 18e arrondissement chargé des Espaces verts, M. Pascal Julien, au colloque urbain du 19 décembre 2012 à L’Olympic, et son collègue chargé de l’Espace public, M. Félix Beppo, le 15 février 2013 en Mairie.

Lyonel Kouro, rues Gouttes d'Or/Boris Vian (crédit Trésor caché)

Lyonel Kouro, angle ses rues Goutte d’Or/Boris Vian (crédit Trésor caché)

Une première opération de sensibilisation à la propreté et à l’entretien a eu lieu du 17 au 24 avril 2013 sous l’égide de la Mairie de Paris et de la Mairie du 18e (voir sur le blog). La rencontre du 2 mai sur les marches sera l’occasion d’un point d’étape en vue d’une véritable réhabilitation de la rue, Mme Bertold et M. Beppo pouvant y rencontrer les habitants et les riverains en présence des architectes de la Goutte d’Or Sud, MM. Gérard Thurnauer et Alexandre Ghiulamila, sous l’oeil acrobatique du plasticien Lyonel Kouro, auteur de la sculpture qui orne le gymnase de la Goutte d’Or (photo ci-contre), et en présence de Paris-Habitat qui gère l’ensemble immobilier dans lequel les escaliers Boris Vian ont pris place. Les débats seront entrecoupés de chansons de Boris Vian accompagnées à la guitare, d’un rap du Déserteur, de lectures de texte et d’improvisations pour un moment qu’on voudrait verbe et swing, en reprenant le titre d’un ouvrage de Nicole Bertolt qui sera disponible, avec d’autres livres et documentations, sur le site.

afficheLa ’pataphysique est, selon le site du Collège de ’pataphysique, « la plus vaste et la plus profonde des sciences, celle qui d’ailleurs les contient toutes en elle-même, qu’elles le veuillent ou non ».

« La ’pataphysique ou science des solutions imaginaires a été illustrée par Alfred Jarry dans l’admirable personne du Docteur Faustroll », poursuit la présentation. « Qu’on ne s’y trompe pas : il ne s’agit pas, comme le croient les naïfs qui prennent Jarry pour un satirique, de dénoncer les activités humaines et la réalité cosmique ; il ne s’agit pas d’afficher un pessimisme moqueur et un nihilisme corrosif. Au contraire, il s’agit de découvrir l’harmonie parfaite de toutes choses et en elle l’accord profond des esprits (ou des ersatz qui en tiennent lieu, peu importe). Il s’agit pour quelques-uns de faire consciemment ce que tous font inconsciemment. » (Voir aussi la notice de wikipédia).

Publicités
Cet article, publié dans Articles, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s