J – 10

Boris Vian, sa rue dans les brancards

  • La famille de l’écrivain et musicien dont la rue parisienne est enfermée depuis 20 ans dans un goulet socio-architectural indigne  rejoint Cavé Goutte d’Or dans le combat mené pour sa réhabilitation.

Nénuphar (DR).

La Cohérie Boris Vian a annoncé qu’elle prenait part au décompte journalier mis en place par Cavé Goutte d’Or en prévision du 20 novembre 2012, date anniversaire de l’arrêté municipal du 20 novembre 1992 par lequel la Ville de Paris décidait d’octroyer le nom de Boris Vian à la rue nouvelle ouverte au cœur de la barre qui occupe la moitié Est de la rue de la Goutte d’Or (voir sur le blog).

Pour la cohérie – mot qui désigne l’ensemble des héritiers (hoirs) appelés à faire vivre un patrimoine – Nicole Bertolt, protectrice du patrimoine et de l’œuvre de Boris Vian, auteur notamment avec François Roulmann de Boris Vian, Le swing et le verbe, avait déjà rappelé, cet été, l’enthousiasme avec lequel la famille de l’écrivain et musicien avait accueilli l’idée de donner son nom à une rue d’un quartier en pleine réhabilitation dans un arrondissement qu’il aimait et où il a résidé (voir sur le blog).

Aujourd’hui, outre l’atteinte aux habitants du quartier et au paysage urbain que constitue le maintien de la rue Boris Vian dans un état aussi dégradé, la cohérie s’interroge avec Cavé Goutte d’Or sur l’atteinte à l’image de Boris Vian que cette situation peut constituer.

C’est à hoirs

Au côté du beau mot de cohérie remis en mouvement pas les siens, nous découvrons en effet grâce à Boris Vian l’odonyme (nom de rue) et l’odonymie (étude des noms de rue), une étude qui nous rappelle que l’acte de nommer, de donner un nom, n’est jamais anodin. « Au même titre qu’un pays, une ville se veut le porte drapeau de certaines valeurs (…).Chaque ville défend, par ses plaques, l’image qu’elle donne d’elle-même et la plupart du temps ses habitants soutiennent cette image », précise Wikipédia dans son explication des « valeurs véhiculées par l’odonymie ».

Concrètement, c’est au Conseil municipal qu’incombe le choix des noms de rue, cela au titre des « affaires de la commune » sans spécification :  « Le conseil municipal règle par ses délibérations les affaires de la commune », pose l’article L 2121-29 du Code général des collectivités territoriales. En janvier 2011, la réponse du ministre chargé des Collectivités territoriales à la question écrite d’un sénateur rappelait cette compétence et indiquait qu’elle faisait l’objet d’un contrôle de l’erreur manifeste d’appréciation par le juge administratif, c’est-à-dire un contrôle minimal. « La dénomination attribuée à une voie ou un édifice public doit être conforme à l’intérêt public local. À ce titre, l’attribution d’un nom à un espace public ne doit être ni de nature à provoquer des troubles à l’ordre public, ni à heurter la sensibilité des personnes, ni à porter atteinte à l’image de la ville ou du quartier concerné », indiquait le ministre (voir aussi sur ce sujet le blog de Luc Bartmann et une étude de Marie-Odile Mergnac).

Sur ta rue, j’écris mon nom

Une première étude de jurisprudence met en lumière quelques décisions rappelant l’attribution au Conseil municipal et les conflits éventuels au sein du conseil (nous avons tous en tête les modifications apportées aux noms de rues lors d’un changement de majorité) ; mais aucune ne fait état, à ce stade, de conflits entre la municipalité et la famille de la personne censée être « honorée ». Du moins, cette dimension ressort-elle systématiquement de l’objet même de la dénomination des rues, dont un mémoire de Marie Comard-Rentz, de l’Université Lyon 2, étudie l’importance à travers les âges (Cf. Dénomination et changement de nom de rue : enjeu politique, enjeux de mémoire, Université Lumière Lyon 2). On y lit entre autres : « Inscrire un nom dans un espace public relève certes d’un dialogue entre les acteurs présents, mais c’est aussi l’occasion pour eux de nouer des filiations » ; « Le pouvoir politique vise à se faire reconnaître, identifier et, si possible, favorablement apprécier grâce à tout un système de signes et d’emblèmes, dont les principaux sont ceux qui frappent la vue », les noms de rue faisant partie de ces aspects visuels de l’histoire politique. « La nomination de l’espace public à l’époque contemporaine relève du politique au sens le plus classique du terme ».

Une rue à la page

Pour accompagner le décompte qui nous sépare du 30 novembre 2012, Cavé Goutte d’Or a ouvert tout récemment une page facebook RUE BORIS VIAN, sur laquelle on trouve :

  • les photos de la rue (album rue Boris Vian et album vue Boris riant) ;
  • le texte du Déserteur adapté à la campagne : « Monsieur Delanoë, je vous fais une lettre » (…) « S’il faut donner son nom venez donner le vôtre » (…)
  • les éléments de la campagne, la demande de réhabilitation de Cavé Goutte d’Or et les réponses de MM. Frédéric Mitterrand, Christophe Girard, François Dagnau ;
  • le décompte quotidien ;
  • vos commentaires.

Y seront suivis également les projets de paysagistes qui seront invités à concourir pour la réhabilitation ainsi que toute action liée à cette entreprise : un nettoyage de la rue par les associations du quartier militant pour l’emploi des ressources locales ? un swing au pied des marches ? en attendant la participation de la cohérie Boris Vian au point d’étape de Cavé Goutte d’Or, mi-décembre.

Une page facebook à j’aimer comme jamais !
Merci de votre soutien !

Voir aussi :

  • Le site de la Cohérie Boris Vian : http://www.borisvian.org/
  • La visite de l’appartement de Boris Vian, cité Véron, par Nicole Bertolt (ci-dessous)
Publicités
Cet article, publié dans Articles, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s