Été pourri

Goutte d’Or : la fin du monde est reportée

Les panneaux publicitaires du quartier annonçaient la fin du monde pour le 8 août (voir ci-dessus). L’intervention menée le 7 sur la friche de l’angle Myrha/Léon par les associations de la Goutte d’Or restées au travail durant l’été (voir sur le blog : « La main verte au pied levé ») aura détourné l’attention du bon dieu (ou conjuré le sort, c’est comme on veut) – le temps du moins que les associations de la Mairie rentrent de vacances…

 

La sélection ci-dessus, faite d’envois disparates de lecteurs itou, ne se veut nullement dénonciatrice, encore moins stigmatisante de l’une ou l’autre, presque toutes étant à la même enseigne, et Cavé Goutte d’Or salue la disponibilité et l’amabilité de la Salle Saint Bruno qui a accueilli ses chercheurs jusqu’à la dernière minute d’ouverture, le 27 juillet, pour les travaux menés dans le cadre de l’étude sur les trente dernières années d’opérations immobilières. Le blog salue également la disponibilité téléphonique de la Goutte d’ordinateur jusqu’aux derniers moments d’ouverture de juillet et ne conteste en rien les vacances méritées de ces organismes.

La trop peur de l’été

Le ¨° de juin 2012 du journal de Daniel Vaillant.

Il n’empêche. La Goutte d’Or officielle semblait dormir, cet août-ci. Les associations ont-elles eu trop peur de la torpeur de l’été ? Ont-elles voulu marquer leur solidarité avec la Bibliothèque Fleury-Goutte d’Or, fermée pour trois étés d’un coup (photo ci-dessous) ? Ou avec la SEMAVIP, maison mère dont le local dit « d’information » est fermé comme une bibliothèque (la grille ci-dessous) ? Avec l’Olympic (la grille aux méchants tags) ? Ou ont-elles pensé, comme les administrateurs sociaux et commerçants pas du cru, qu’on ne ferait des affaires dans le quartier qu’une fois toutes les associations de la Mairie rentrées ?

Il est vrai que le maire du 18e avait sifflé le temps des vacances à la Une de son journal (ci-contre) et annoncé l’été bien avant qu’il n’arrive, comme il le fait régulièrement d’une métamorphose que la politique de la Ville retarde soigneusement depuis trente ans (voir sur le blog : « Château Rouge en zone de sécurité prioritaire »).

 

 

 

 

La récup’ envahit le maquis

La friche du Quat’cave, mi-août.

Nous avions pour notre part signalé au début de l’été que la Goutte d’Or prenait le maquis (voir nos  «Coquelicots» pour mémoire)… Eh bien très vite, aussi vite que les coquelicots sont éphémères, la récup’ a envahi le maquis, laissant des touristes indélicats abandonner des bouts de bois, des bidons et des planches, des palettes par dizaines et tout le bric à broc envahissant les yeux et l’âme qui caractérise les abords de cimetières d’autos et les friches de la SEMAVIP à Château Rouge.

Cavé Goutte d’Or a entrepris – avec la Table ouverte qui l’occupe pour moitié et l’accord des Scouts musulmans de France et de l’AMO (Association des Musulmans de l’Ouverture qui parraine le très virtuel « Super Potager Productif » des lieux) – d’en débarrasser celle de l’angle Myrha/Léon qui attend – pour jeter son surplus de palettes et de caoutchouc (car elle n’échappe pas à la règle, hélas) – que la Mairie de Paris lui passe, dès le 20 août, une des pistes de pétanque de Paris Plage. L’association La Table ouverte, présentée à la Une du n° 20 de la Lettre Main Verte comme accompagnant sur la friche le « Super Potager Productif » de l’association des Scouts musulmans de France, en a fait cette semaine la demande officielle à la Mairie de Paris (lire la Lettre Main Verte ici). 

De Paris Plage à Château Rouge 

Avec Paris Plage c’est comme pour les Jeux Olympiques : après les jeux, il y les paralympiques ; après Paris Plage, il y a paraparisplage, du grec para– (à côté de), préfixe de Paris Plage pour indiquer que les quartiers qui se suffixent plus à eux-mêmes peuvent bénéficier des restes de la fête. On dit que les associations de la Mairie en vacances concoctent un projet encore plus audacieux pour l’hiver prochain : Paris Ski avec quelques tonnes de neige artificielle descendant de Montmartre au Square Léon, ancienne colline des Cinq Moulins.

En attendant, ce sera donc le sport d’automne avec la pétanque. La Goutte d’Or attend ainsi, dans la joie propres aux para-, le sable de Paris Plage ; et fêtera, juste avant la rentrée, la piste de pétanque de La Table ouverte qui, d’ici là, offre aux passants la lecture du blog de Cavé Goutte d’Or. Une idée pour la Goutte d’ordinateur d’en face ?    

« Ceci n’est pas une friche », dit l’affiche de la friche.

Ça la friche malLire la suite avec les commentaires du blog Action Barbès sur les maisons détruites pour laisser place aux friches de la SEMAVIP sur la page HUMEUR du blog.

Publicités
Cet article, publié dans Articles, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s