Paris pas plage

La belle affaire du label vert

Le label Main Verte au 32 Myrha/8 Léon (Photo CGO, juillet 2012).

Suite aux informations parues sur ce blog concernant la triste friche de l’angle Myrha/Léon, à laquelle la Ville de Paris aurait accordé le label « Main Verte » (photo ci-dessus) alors que cette friche à l’abandon, encourageant le dépôt d’ordures en plein air à côté d’une mosquée et en face d’une épicerie ouverte sur la rue Myrha (photos ci-dessous), ne semble respecter aucune des dispositions de la Charte Main Verte, l’association Cavé Goutte d’Or a saisi la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement (DEVE), qui patronne la « cellule Main verte » de la Mairie de Paris.

 

*

Dans une lettre à Madame Régine Engström, directrice de la DEVE, Cavé Goutte d’Or demande la confirmation, ou non, du statut de « jardin partagé » accordé à l’association des Scouts musulmans de France pour l’installation d’un « Super Potager Productif » (photo ci-contre) dans cette friche abandonnée et non ouverte au public et, si oui : la transmission de tout document public établissant qu’un examen a été opéré avant l’octroi du logo « Main Verte » à la friche des 32 rue Myrha/8 rue Léon, les sources et/ou les critères qui ont permis à la Lettre Main Verte de la Mairie de Paris d’écrire dans son numéro 20 (Printemps 2012) que cet espace était « cultivé », au besoin la reconsidération du statut et du label accordés en fonction de l’usage réellement fait de cet espace central, sur l’un des carrefours les plus passants du quartier de la Goutte d’Or.

La bonne main

Les adjoints au maire de Paris responsables des Espaces verts (Madame Fabienne Giboudeaux), de l’Environnement (Monsieur René Dutrey) et de la Propreté (Monsieur François Dagnaud), ainsi que leurs homologues de la Mairie du 18e (Monsieur Pascal Julien et Monsieur Félix Beppo) sont également les destinataires en copie de cette saisine, dont on est sûr qu’elle sera traitée avec la même attention que l’intervention de Cavé Goutte d’Or concernant les malheureux escaliers Boris Vian qui, il est vrai, n’ont pas reçu la main verte.

Pour ce qui est de la Mairie du 18e, qui vante sur son site sa campagne d’été contre les dépôts de déchets sauvages, un appel tout particulier à la sensibilisation des édiles est lancé à travers ce billet.

La chenille verte ou SSPP (Serpent du Super Potager Productif) – CGO, juillet 2012.

À propos de jardins partagés, nos amis du Bois Dormoy, appelé malencontreusement bois dormant par un blogmaster fatigué, auront corrigé d’eux-mêmes. La pétition en ligne est bien au nom du Bois Dormoy (voir notre billet sur le passage de la rue Marx-Dormoy par Cavé Goutte d’Or).

Publicités
Cet article, publié dans Articles, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s