Zones sensibles

François Hollande : « Pas de ghetto dans la République que je veux »

« Dans la République que je veux, je refuse qu’il y ait du ghetto — du ghetto pour les riches et du ghetto pour les pauvres. Je veux de la mixité, je veux de l’échange, je veux du partage. Et la promesse républicaine que je vous adresse, c’est d’offrir un logement digne et abordable à chacun. »   

Loin d’être un concept tabou, le mot ghetto est pris de front par le candidat socialiste dans son discours d’Aulnay-sous-bois, et c’est tant mieux (voir sur le blog : « François Hollande dénonce la concentration de logements sociaux dans la Goutte d’Or »).

Le « risque de ghettoïsation » est en effet au centre des préoccupations en la matière, telles qu’elles sont émises, tant par les responsables politiques de gauche et de droite que par des experts et universitaires de renom, comme en témoigne l’extrait de la demande d’audit sur le logement présentée en mars 2011 par Cavé Goutte d’Or au premier ministre François Fillon et au maire de Paris Bertrand Delanoë (Lire la suite en page Études).

Publicités
Cet article, publié dans Articles, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s