ENTRE LA SEMAVIP, ICI ET LÀ

La culture tombe dans le panneau

Chronique d'une déviation (photo CGO mars 2012).

Il semble que la SEMAVIP se tâte encore sur la destinée de sa friche de l’angle Myrha/Léon, et consulte tous azimuts, – jusqu’au soutien scolaire nomade :

La friche culturelle de la SEMAVIP à travers la vitre d'SOS Solutions scolaires (mars 2012).

*

*     *

Un établissement culturel de la Ville de Paris pique du nez 

Rue Léon, 26 mars 2012 (Photo CGO).

Publicités
Cet article, publié dans Articles, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s