À la Goutte d’Or, citoyens !

Une Bastille à prendre

Dimanche, il prend la Bastille. Lundi, il s’attaque à la Goutte d’Or, dont les murs déjà semblent attendre le grand soir.

Le chantier de la rue Stephenson (BB, mars 2012).

On dit même que, en chemin pour la Bastille de dimanche midi, venant du Sacré Cœur voué aux vainqueurs de la Commune, Mélenchon emportera d’une chiquenaude les colonnes de Thurnauer qui défigurent la rue de la Goutte d’Or et en tressera une couronne autour de celle de Juillet.

Les dramatiques colonnes de Thurnauer (BB, mars 2012).

 

 

 

 

 

 

 

*

*      *

Pendant ce temps, la gauche lambda de la Goutte d’Or reste sous grillage (voir ci-contre, la rose du 13 rue Cavé) et, à la Mairie du 18e, une opération « Bibliothèques sans frontières » refuse « les ouvrages centrés sur la France » (ci-dessous). 

Sous le titre « Aux livres citoyens », une caisse s’offre au chaland pour qu’il « dépose (ses) ouvrages dans la boîte à livres située à l’accueil de la Mairie du 18e ». Cela « pour partager le savoir partout et pour tous ».

Types de livres

« Bibliothèques sans frontières accepte tous types de livres récent et en bon état », dit l’affiche, avec une précision en encadré orange : « Merci de ne pas donner les ouvrages suivants : manuels scolaires, ouvrages religieux, livres de cuisine, d’aménagement intérieur décoration, guides touristiques, ouvrages centrés sur la France (politique, histoire, essais…). »

Mairie du 18e, 15 mars 2012 (photo CGO).

Méluche au secours !

Si le « type de population » de la Goutte d’Or, comme les adjoints de Daniel Vaillant appellent les habitants des quartiers Est, voulaient compenser la fermeture de leur bibliothèque avec l’opération « Bibliothèques sans frontières » accueillie à la Mairie, ils ne sauraient pas d’où vient l’expression « Aux livres citoyens » puisque, donc, les livres centrés sur la France n’ont pas leur place dans la boîte à livres.

Ils ne sauront même pas que, dans L’Assommoir (centré sur la France ?), Gervaise est dotée de vaillance. En page 96 de l’édition feuilletée en ce dimanche bastillard, on y suit le célèbre personnage de Zola à la recherche d’un appartement entre la rue de la Goutte d’Or et la rue Neuve de la Goutte d’Or (aujourd’hui rue des Islettes) : « L’emménagement eut lieu au terme d’avril. Gervaise était alors enceinte de huit mois. Mais elle montrait une belle vaillance… ».

On dit qu’en Mairie, on montre une belle vaillance à enfermer « les quartiers » de la Goutte d’Or et de Château Rouge dans le personnage de Gervaise.

Sans légende.

Publicités
Cet article, publié dans Articles, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour À la Goutte d’Or, citoyens !

  1. Maha dit :

    Bonjour,
    Je me permet de réagir à cet article car vous dénigrez injustement – et surement par méconnaissance – le travail de Bibliothèques Sans Frontières (BSF). « Aux livres citoyens » est une opération citoyenne car elle met à la disposition des habitants de la capitale des boîtes à livres de proximité (entre autres, dans les mairies d’arrondissement) pour leur permettre de donner une seconde vie aux ouvrages dont ils ne veulent plus. Donc BSF offre seulement un service de collecte de livres aux particuliers mais n’est en aucun cas une bibliothèque. Et cette boîte est encore moins là pour compenser la fermeture d’une quelconque bibliothèque (depuis quand une boîte peut-elle offrir un service d’une bibliothèque?!)
    Par ailleurs, BSF agit en France (auprès de populations en grande précarité) et à l’étranger à travers la création de bibliothèques. En ce sens, il apparaît logique qu’un livre qui traite de l’agriculture en auvergne ou une biographie du président de la région PACA ne soient pas pertinents pour les bibliothèques partenaires de BSF dans d’autres pays.
    En revanche, l’exemple que vous prenez, L’Assommoir, ou tout autre liivre de ce genre, n’entre pas dans cette catégorie, car c’est un ouvrage de fiction et surtout, d’une grande qualité littéraire!!
    Donc svp, à l’avenir, merci de vous renseigner avant de diffuser des informations erronées, il est de votre devoir quand vous rendez votre article public, de vérifier la pertinence et la justesse de vos propos.
    http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20120312.OBS3539/le-don-de-livres-n-est-pas-une-solution-en-soi.html

    • cavegouttedor dit :

      Nous ne dénigrons pas. Nous ironisons à peine.
      Nous apprécions votre souci de donner une deuxième vie aux livres et ne confondons pas une boîte à livres avec une bibliothèque, tellement pas que la cible de notre billet de dimanche matin était, davantage que votre initiative, la quartiérisation de la Goutte d’Or qui permet que sa Bibliothèque municipale soit transformée en boîte vide sans la moindre information aux usagers.
      Notre propos s’entend à une simple lecture de notre billet, qui n’encourage pas réellement nos lecteurs à chercher dans votre boîte les services de bibliothèque dont ils sont privés à la Goutte d’Or. C’est une boutade, une pochade, un raccourci, c’est pas pour de vrai ; pas plus qu’il ne ressort littéralement de notre article que Jean-Luc Mélenchon aurait emmené les colonnes Thurnauer de la Goutte d’Or sur la place de la Bastille !
      En revanche, pour ce qui est de votre sélection de livres, notre billet est rigoureusement conforme à la demande que vous faites de « ne pas déposer de livres (…) centrés sur la France ». Outre que cet aimable propos introduit une frontière là où vous prétendez les abolir, votre avertissement est maladroit et, toujours dans le ton qui est celui du blog Cavé Goutte d’Or, L’Assommoir (centré sur la Goutte d’Or) tombait à pic pour le signaler. Pour ce qui est de nos amis agriculteurs auvergnats (auvergnats ?!) et du président de la région PACA (le sympathique Michel Vauzelle dont vous semblez dénigrer à l’avance l’intérêt d’une biographie), nous leur laissons le soin de répondre, s’ils l’estiment utile, à vos observations sur la « pertinence » de leur mise en boîte chez vous.
      Quant à notre devoir, enfin, de vérifier la « pertinence » encore (le mot semble vous coller aux doigts) de nos propos, nous confirmons qu’il nous a bel et bien fallu lire et relire plusieurs fois que vous n’acceptiez pas « les livres centrés sur la France » avant de dire et redire que c’est ce que vous dites sur votre affiche. Les lecteurs s’y seront référés eux-mêmes. Bien à vous.
      Bert Bernath, le blogmaster.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s