Des taupes à la SEMAVIP

Vendredi 7 octobre 2011 – Reportage en direct de nos correspondants des 5 et 7 Cavé et 27 Stephenson. La grue court derrière les taupes de la SEMAVIP, expulsées brutalement des caves voûtées parce qu’elles voulaient témoigner de l’absence de carrières sous le bâtiment.

Le trou de la SEMAVIP

Contamination

Ironiquement, c’est à la veille du week-end des Ateliers Portes ouvertes de la Goutte d’Or, ces 8 et 9 octobre 2011, que les promoteurs immobiliers qui démolissent ce quartier faubourien avec le soutien actif de la Ville de Paris ont choisi d’excaver les superbes caves voûtées du 25 rue Stephenson qui, dans les années 1990 encore, accueillaient des expositions d’artistes à l’occasion de ces journées portes ouvertes, alors appelées « Carré d’art ».

Au premier trou de taupe, les démolisseurs ont réuni un petit état-major sous les butons du 27 rue Stephenson puis visité les souterrains que l’expert du référé préventif a toujours refusé de vérifier, en dépit de ses compétences en la matière confirmées par le Tribunal de Grande instance de Paris, et des demandes qui lui avaient été faites expressément par les propriétaires du 6 rue Cavé (voir dans la page Recours du blog : « Expertise géologique des fondations du 25 rue Stephenson : La République mande et ordonne »).

Expertise des fondations ? Pas rassurés !
Un volontaire casqué de rouge

Un volontaire casqué de rouge s’engage dans les fondations. Une fois l’homme sorti, Genier- Deforge s’est appliqué à poursuivre la meute. La hargne du grutier a transformé le premier trou de taupe en véritable cratère. Les correspondants de Cavé Goutte d’Or s’inquiètent du nouveau vacarme et nous envoient la vision que donne ce combat de dernière heure.

Les p'tits butons bientôt emportés ? (Photo YMS)

Taupe lunaire (Photo YMS)

Chasse gardée (Photo YMS)

Le mur d'enceinte aux butons

 *

Grosse fatigue

Lassé des taupes et des objets divers abandonnés au fond des fosses, le grutier chope une passante qui se risque à braver le couvre feu…

Et hop ! (Photo GC)

Journées fosses ouvertes à la SEMAVIP

L’emprise du 25 rue Stephenson n’étant pas ou mal fermée durant les nuits et les fins de semaine, le lieu est devenu but de visite. Les touristes du dimanche saluent les animaux, montent sur la girafe, se font photographier devant la cage du grutier. Avis aux amateurs.

 

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Articles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s