Le front de l’Est est fait

En attendant le procès civil que tout le monde souhaite dans le secteur, Cavé Goutte d’Or a réussi à faire passer, ce 23 août 2011, une équipe de reporters sur le front de l’est, ravagé durant les derniers jours par les démolisseurs du 25 rue Stephenson.

Les p'tits butons du 27 vus du 28 rue Stephenson

Les preuves s’accumulent contre la SEMAVIP, dont les mensonges sur l’état du sous-sol sont aujourd’hui reconnus dans ses propres rangs, et contre la Ville de Paris, qui a laissé passer les fausses déclarations d’urbanisme à l’appui des demandes de permis de démolir.

Car, après l’état du sous-sol, il se confirme que l’état de l’immeuble a été l’objet de mensonges, comme déjà développé devant le Tribunal administratif. Le prétendu « diagnostic technique » déposé par la SEMAVIP à l’appui de sa demande de permis de démolir le 25 rue Stephenson se révèle mensonger à la lecture attentive des photographies prises par le voisinage.

Charpente du bâtiment R+2 (photo YMS)

Des équipes nombreuses viennent difficilement à bout des planchers et charpentes, des «poutres maîtressses de forte section portant de façade sur rue à façade sur cour », telles que les décrit le rapport Dullin de juin 2008 quand le rapport ATHIS, de juin 2008 aussi, mégotte déjà : « Les planchers ne participent pas à la structure ».

« Des poutres maîtresses » (Violette Dullin)

« ... qui ne participent pas à la structure (en tout cas plus depuis ce matin) » (ATHIS)

Cavé Goutte d’Or verse au dossier les photos prises de l’Est du chantier, montrant la qualité des planchers, la force des poutres, la solidité des murs et, toujours sans aucun buton en vue, le 6 Cavé digne dans la pente, le vieux plancher du 3e lui servant par instant de xylophone triste. 

 

 

 

 

Tout ça pour ça

Piqué au vif par notre reportage d’hier, Genier Deforge a réduit sa voilure côté 25 Stephenson, tout en la laissant boursouflée d’orgueil jaune et rouge sur les hanches du 2 Cavé, et en écrasant de sa déconstruction ce qui naguère fut le premier Point d’accès au droit de Paris. Avec des murs d’enceinte de 40 cm au moins.

Publicités
Cet article a été publié dans Articles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s